Bayonne, l'épicurienne
Olivia Le Sidaner

Sur les rives de l’Adour et de la Nive, Bayonne est au cœur de l’identité basque, qui s’exprime de manière débridée pendant ses fameuses fêtes estivales. Une authentique fête populaire où la foule en liesse des « festayres », vêtus de blanc et arborant le traditionnel foulard rouge, investit la ville pendant cinq jours. Cette énergie ressurgit aussi lors des matchs de rugby, une véritable religion ici.

Le reste de l’année, on n’oublie pas d’être bons vivants. L’ambiance est conviviale dans le quartier populaire du Petit Bayonne. Il est agréable de flâner sur les quais de la Nive, surplombés par d’élégants immeubles aux volets colorés.

Sous les arcades du quai de la Galuperie, les cafés s’alignent, et s’animent  dès l’apéro. Les Bayonnais s’y retrouvent pour boire un verre agrémenté de tapas ou d’une plancha de charcuterie.

Pour tout savoir sur la fabrication du fameux jambon de Bayonne, on peut faire la visite (gratuite) de l’atelier de Pierre Ibaïalde, qui se termine par une dégustation. L’autre produit phare de Bayonne est le chocolat. C’est ici qu’il fut introduit en France, au 17e siècle, par les Juifs espagnols et portugais qui avaient fui l’Inquisition. Les boutiques chics des chocolatiers, qui font souvent salon de thé, sont une tentation irrésistible pour les gourmands !

Côté culture, le Musée basque, installé sur le quai des Corsaires, offre une bonne introduction à l’histoire de Bayonne et à l’identité de la région. Et pour s’imprégner du riche passé de la cité, fondée au 4e siècle, on ira admirer les remparts de Vauban, avant de se balader dans les ruelles du centre historique, au cœur du quartier du Grand Bayonne, dominé par la cathédrale gothique Sainte-Marie.

Texte : Olivia Le Sidaner

Mise en ligne :

Pays basque et Béarn Les articles à lire

Voyage Pays basque et Béarn

Bons Plans Voyage

Services voyage