La Nouvelle-Orléans, French Touch

Le Vieux Carré, quartier français

Le Vieux Carré, quartier français
Carine Keyvan

En anglais « French Quarter », le Vieux Carré reste la vitrine de la Nouvelle-Orléans. Le quartier Français, édifié par Adrien de Pauger en 1721 entre le Mississipi, Canal Street, Rampart Street et Esplanade Avenue, est en réalité un… rectangle. Et de français, il ne reste aujourd’hui que le nom des rues (Chartres, Toulouse, Bourbon, Dauphine) !

Le quartier a été reconstruit par les Espagnols après deux incendies en 1788 et 1794. Le cœur touristique de la Nouvelle-Orléans ne ressemble à aucune autre ville des États-Unis.

Son architecture latino-créole mêle balcons en fer forgé de toute beauté, patios ombragés, jardins et fontaines. Ces maisons de ville appartenaient aux grandes familles de planteurs qui se réfugiaient ici pendant l’hiver.

Prenez le temps de flâner dans ses rues, de pousser les portes des galeries pour pénétrer dans ces anciennes demeures et imaginer le faste de l’époque.

Le passé colonial est admirablement expliqué lors des visites du monde créole, qui font découvrir la ville à travers la famille Locoul, propriétaire de la plantation Laura à Vacherie.

Les ruelles étroites du Vieux Carré se souviennent de l’histoire de l’État, de la bourgeoisie des plantations, des croyances vaudous (ne manquez pas la tombe de la prêtresse Marie Laveau au cimetière Saint-Louis), sans oublier l’émergence du jazz.

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Louisiane Les articles à lire

Voyage Louisiane

Bons Plans Voyage

Services voyage