Les délices de Parme

La Pilotta, pinacothèque de rêve

La Pilotta, pinacothèque de rêve
Anne-Marie Minvielle

Au centre-ville, l’imposant palais inachevé de La Pilotta (XVe s) semble une caserne désaffectée.

Ne désespérez pas… Son entrée austère s’ouvre à l’étage sur le surprenant théâtre Farnèse, réalisé en bois et en trompe-l’œil en 1618. Décoré de colonnes en stuc peintes en faux marbre et de loges, ou serliennes, le théâtre, inspiré de Palladio, joue sur la féérie et les jeux d’optique avec les perspectives.

Pouvant accueillir jusqu’à 3 000 spectateurs, il ne fut utilisé que neuf fois après son inauguration, en 1628. Détruit en 1944, il fut reconstruit en 1950 à l’identique.

Le traversant avec émotion, n’hésitez pas à monter sur la scène, longue de 40 m, pour pénétrer par une étroite passerelle à l’intérieur même de la Galerie Nationale, l’une des plus importantes d’Italie.

Parmi les collections enrichies grâce à Marie-Louise d’Autriche, ils sont tous là : Fra Angelico, Le Corrège, le Parmigianino, Le Tintoret, Caracci, Canaletto, Le Greco, les rares tableaux architecturaux de Bellotto, la précieuse sanguine de la Scapigliata par Léonard de Vinci, ainsi que les Flamands, les Anglais et bien d’autres… avant de terminer par le musée Archéologique National.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Italie Les articles à lire

Saine et métissée : la palette des saveurs vénitiennes puise dans sa richesse...

Voyage Italie

Bons Plans Voyage

Services voyage