La Toscane, en terre de Sienne

Pienza, cœur du val d’Orcia

Pienza, cœur du val d’Orcia
Eric Milet

De Montepulciano à Pienza, la campagne moutonne en champs de blés mûrs tavelés de coquelicots. Dans le lointain, des armées de cyprès montent la garde, sertissant parfois un hameau isolé dont on aperçoit l’ocre des tuiles et le bleu de la piscine. La Toscane paraît alors le plus beau pays du monde, où on a l'impression de tout apprendre, tout comprendre, en laissant son regard se perdre dans le paysage.

Pienza possède une drôle d’histoire. En 1458, frotté des idées de la Renaissance, Pie II, fraîchement élu pape, décida de faire de son village natal un paradigme en matière de mieux vivre. Il faut dire que notre homme était un peu particulier. Sa plume était pleine d’humour et de fraîcheur. Il a même écrit un roman épistolaire qui faisait l’apologie de l’amour charnel. Un vrai tabac dans toute l’Europe à l’époque !

De cette glorieuse Pienza (classée par l’Unesco), reste la cathédrale de l’Assunta, dont la façade fut dessinée par Alberti, le Palazzo Piccolomini, œuvre de Rosselino, son élève. Cet édifice 100% Renaissance était la résidence d’été du souverain pontife. En pleine saison, on y donne d’excellents concerts de musique classique.

Le reste de la ville se conjugue en ruelles de briquettes, en placettes coiffées de parasols, en jardinets plantés de phœnix, de figuiers ou de grenadiers, en demeures bourgeoises dont les coursives offrent de belles échappées sur le val d’Orcia. Pour le reste, Pienza est une ville à parcourir un cornet de glace en pogne, les oreilles baignées par les commentaires en italien ou en anglais téléchargés sur pienzawebtv.com.

Texte : Eric Milet

Mise en ligne :

Italie Les articles à lire

Saine et métissée : la palette des saveurs vénitiennes puise dans sa richesse...

Voyage Italie

Bons Plans Voyage

Services voyage