Jordanie : les sites religieux de la mer Morte

Jordanie : les sites religieux de la mer Morte
Mer Morte © Roberto Sorin - stock.adobe.com

La mer Morte, un phénomène naturel exceptionnel, mais aussi un lieu spirituel… Elle semble avoir donné le sel, l’alpha et l’oméga des trois monothéismes. Évoquée dans le Coran, l’Ancien comme dans le Nouveau Testament sous les vocables de « mer de Loth », « mer Salée » ou « mer Orientale », ses rivages sont un véritable concentré de lieux my(s)t(h)iques. Le versant cisjordanien a révélé les manuscrits de la mer Morte, plus anciens textes bibliques connus (du 1er s av. au 3e s après J.-C.). Certains fragments sont conservés au musée de Jordanie, à Amman. Le tourisme cultuel est ici florissant, suivez le guide pour un tour d’horizon jordanien …

Le Jourdain, haut lieu de baptême

Le Jourdain, haut lieu de baptême
Béthanie © PARDOUX Pascal - stock.adobe.com

 « … Alors paraît Jésus. Il était venu de Galilée jusqu’au Jourdain auprès de Jean, pour être baptisé par lui. » (Matthieu 3:2, 13).

Béthanie (El-Maghtas), lieu du baptême du Christ, fut très tôt objet de pèlerinage. Dès le 4e s, la mère de l’empereur Constantin y fit bâtir une église. Depuis les restes de ce sanctuaire, un long escalier descend jusqu’au bassin du baptême, désormais désespérément à sec.

Qu’à cela ne tienne, le lit du Jourdain, largement rétréci depuis, a été aménagé à quelques centaines de mètres accessible côté jordanien et cisjordanien. La frontière, partout ailleurs hypersécurisée, est ic

La foi ou la superstition font le reste : d’aucuns s’immergent complètement une fois, deux fois, trois fois, en se signant qui avant, qui pendant, qui après…

Voir le mont Nébo et mourir

Voir le mont Nébo et mourir
Panorama depuis le Mont Nébo © HildaWeges - stock.adobe.com

« …Moïse monta des plaines de Moab sur le mont Nébo… et l’Éternel lui fit voir tout le pays qu’il avait juré à Abraham, à Isaac et à Jacob... Moïse mourut là, selon l’ordre de l’Éternel… » (Deutéronome, 34, 1-9).

C’est donc ici que Moïse serait mort après que Dieu lui eut montré la Terre promise. Le sommet du mont Nébo offre une vue magnifique sur la mer Morte, la Judée et la vallée du Jourdain.

Un sanctuaire y abrite une superbe mosaïque du 4e s. Devant, une immense sculpture évoque le miracle de la source accompli par Moïse dans un vallon tout proche. « Moussa demanda la pluie pour son peuple et nous lui avons dit : “Frappe la pierre de ton bâton”. D’elle jaillirent douze sources et tous les gens surent où ils devaient boire. » (Coran II-60)

À une dizaine de kilomètres, l’agréable ville de Madaba, à majorité chrétienne, s’enorgueillit d’églises pavées d’admirables mosaïques sur des thèmes bibliques.

Machéronte : où Jean-Baptiste perdit la tête.

Machéronte : où Jean-Baptiste perdit la tête.
Machéronte © Dario Bajurin - stock.adobe.com

« Ô Yahya, tiens fermement au Livre (la Thora) ! Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant. » (sourate 19, verset 12).

Jean le Baptiste pour les catholiques, Yahya pour les musulmans, est un prédicateur juif cousin supposé de Jésus. Jean rachète les péchés par le baptême dans le Jourdain. Or, il agace le roi Hérode Antipas en critiquant publiquement son mariage avec Hérodiade, sa belle-sœur. Marc raconte la suite dans ses évangiles (Mc 6 : 21) : « Hérode envoya un garde décapiter Jean dans sa prison, placer sa tête sur un plateau et la présenter à la jeune danseuse –Salomé – qui l'offrit à sa mère Hérodiade ».

Une décollation qui inspira nombre de peintres, ainsi que l’opéra Salomé à Richard Strauss et sa célèbre danse des sept voiles. Désormais, seules rescapées de Machéronte (Mukawir) quelques colonnes vieilles comme Hérode (au sens propre du terme), toisent la mer Morte en contrebas. Le panorama est sublime…

La grotte de Loth

La grotte de Loth
Entrée de la grotte de Loth © dadamira - stock.adobe.com

À l’extrémité sud-est du lac, on atteint le fond du Grand Rift jordanien. Un musée y marque le point le plus bas mesuré sur terre (420 m sous le niveau de la mer).

En contre-haut se trouve la grotte de Loth. Si vous avez raté le caté, voici un bref rappel des faits…

Sodome est un peu trop gay au goût de Dieu qui décide d’y mettre un peu d’ordre (Coran  07 - 79 : « Abuserez-vous des hommes au lieu de femmes pour assouvir vos appétits charnels ? »). Il ordonne au vertueux Loth de fuir la ville avec sa famille, sans se retourner. Mais madame (Édith) ne résiste pas à l’envie de voir la pluie de soufre et de feu s’abattre sur Sodome… Elle se retourne et la voilà transformée en statue de sel. Certaines âmes pieuses attribuent la salinité de la mer Morte au fait que Loth y aurait « inhumé » cette statue.

La grotte est celle où Loth se serait réfugié avec ses filles, auxquelles il donnera des enfants (vertueux, on disait ?), assurant ainsi la lignée. L’intérieur ne se visite pas, on vient donc surtout pour le symbole et une belle vue plongeante sur la plaine émaillée d’un joli patchwork de lopins maraîchers colorés.

Au loin, la mer Morte, bahr-Lût (mer de Loth) en arabe. Au-delà, les rives israélienne et palestinienne, riches elles aussi en épisodes bibliques... Une autre aventure !

Pour en savoir plus

Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Jordanie en librairie.

Consulter notre guide en ligne Jordanie

 Adresses et infos pratiques dans notre reportage La mer Morte : un univers unique

Texte : Fabrice Doumergue

Mise en ligne :

Jordanie Les articles à lire

Voyage Jordanie

Bons Plans Voyage

Services voyage