Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Côte d’Azur en librairie.

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Côte d’Azur

Office du tourisme de la Côte d’Azur

Parc national du Mercantour

Nice Tourisme

Comment y aller, se déplacer ?

- Nice est reliée à la plupart des aéroports français en avion. En train, comptez env. 5h30 en TGV depuis Paris et 3h30 depuis Lyon.

Sur place, plusieurs options :

- La voiture pour plus de mobilité.

- Le réseau des Lignes d’Azur relie Nice aux villages du haut-pays : Auron, Saint-Etienne-de-Tinée, Saint-Dalmas, Isola, Saint-Martin-Vésubie... Tout cela pour un prix vraiment mini : 1,50 € le trajet, carte de 10 trajets : 10 €, voyages illimités pendant 7 jours pour 15 €.

Conseils pour randonner

Suivez le guide ! Les accompagnateurs de montagne vous guident et, surtout, ils vous transmettent leur savoir et leur passion. Ils peuvent vous raconter l’histoire et les légendes du coin, décrypter les paysages, énumérant les noms des arbres, des fleurs, des pierres, ou encore celui des aiguilles rocheuses qui se dressent à l’horizon.

Le parc national du Mercantour n’a pas d’équipe de guides intégrée, mais travaille avec des accompagnateurs de montagne, souvent regroupés au sein d’un bureau des guides. N’hésitez pas à les contacter pour organiser vos randos !

Guides Tinée Mercantour : le bureau des guides de la vallée de la Tinée regroupe des professionnels de la montagne, diplômés d’Etat, amoureux de la nature et connaissant leur territoire comme leur poche.

Rando Côte d'Azur : ce bureau des guides regroupe des accompagnateurs en montagne qui proposent des randonnées dans les Alpes du Sud, et notamment dans le Mercantour.

Cartes

Des randoguides sont disponibles dans les offices du tourisme, mais pensez à acheter des cartes IGN, beaucoup plus précises.

Quelques règles à suivre

Le parc national est un espace protégé et réglementé. On n’a notamment pas le droit de bivouaquer, de venir avec son chien, de ramasser des pierres ou de cueillir des plantes (d’autant plus que certaines sont dangereuses, voire mortelles, comme l’aconit tue-loup). Toute la réglementation est sur le site du parc.

Enfin, quand on randonne en haute montagne, on s’équipe comme il se doit, avec de bonnes chaussures (rando ou trail), un couvre-chef, un sac à dos contenant le nécessaire : polaire, coupe-vent imperméable, de quoi grignoter, suffisamment à boire, et bâton de marche en option.

Evénements : place aux festins !

L’été, dans le Mercantour, la vie est rythmée par les festins, comprenez de grandes fêtes villageoises avec, selon les lieux, une procession, des jeux traditionnels (boules carrées, pétanque...).

Quelques dates pour le mois d’août :

- La Tour-sur-Tinée : du 3 au 5 août.

- Clans : du 9 au 12 août.

- Utelle : du 14 au 18 août.

- Saint-Dalmas-le-Selvage : du 23 au 25 août.

Où dormir, où manger ?

La Cabane du Val sur la commune de Tournefort. Une cabane aussi jolie que confortable en pleine nature, dont la terrasse offre une vue magnifique sur la montagne : que rêver de mieux pour faire un break ? 110 à 120 € la nuit + petit déj bio (10 €). A la demande, Dréane donne des cours de yoga (15 €), fait des massages (60 €) et prépare un délicieux repas le soir (25 €). Déconnexion assurée.

Maison de la Tour à La Tour-sur-Tinée. Le seul hôtel du village est plein de charme. Le soir venu, il est fort agréable de manger en terrasse sur la jolie place, à l’abri du tilleul. Cuisine créative concoctée par le propriétaire, Stéphane, tandis que son épouse Stéphanie assure le service. Une halte vraiment paisible. Egalement des suites, dans une rue proche. Nuit à partir de 85 € + petit déj. (12 €). Menu : 37 €.

La Treille à Saint-Martin-Vésubie. De la terrasse, et sous la treille, on contemple la montagne en dégustant des plats joliment cuisinés (poissons, viandes grillées, pizzas au feu de bois, desserts gourmands). Menus (entrée-plat-dessert) à partir de 29 €. Plats : 15-25 €. Pizzas (11-15 €).

La Bonne Auberge à Saint-Martin-Vésubie. Dans cet hôtel-restaurant en pierre de style rustique, on déguste une cuisine familiale et goûteuse, concoctée avec des produits locaux, en salle ou en terrasse. Menus à partir de 27 €.

MoonLight Chalet à Saint-Martin-Vésubie. Un écolodge au cœur du village. Les 3 chalets sont installés dans un joli jardin où coule la rivière. Egalement un duplex dans la maison. Ni Wifi ni télé pour une déconnexion complète, et toilettes sèches. A partir de 110 € la nuit, petit déj inclus.

Gîte de Bousieyas au hameau de Bousiéyas. Parfait pour une pause déjeuner en terrasse avec vue sur la montagne. Signataire de la charte Esprit parc national, le resto sert le plus possible des produits locaux. Assiette montagnarde (13 €), cheeseburger Bousiéran (14 €, à base de pesto, tome de brebis, tomates marinées). Dortoir pour les randonneurs. Un endroit sympa.

Les cabanes des Granges de la Brasque. Depuis le mois de juillet, cet ancien camp militaire au milieu de la forêt a été transformé en hébergement. A mi-chemin entre Saint-Dalmas, Valdeblore et Utelle, les cabanes sont désormais une étape possible pour les randonneurs qui font le GR5. Dortoir : 20 €/nuit, 80 € la cabane (1 à 6 pers.). Sanitaires collectifs.

Produits locaux

Bergerie de la Belloire (Saint-Etienne-de-Tinée). On peut y acheter du fromage de brebis, de la tome (22 €/kg), du saucisson de brebis, des yaourts (1 €), du saucisson de brebis (5,50 €), de la brousse. Directement à la fromagerie (ouverte tlj, sauf du 20 août au 20 novembre) ou sur le petit marché du village, le vendredi.

Texte : Olivia Le Sidaner

Côte d'Azur Les articles à lire

Voyage Côte d'Azur

Bons Plans Voyage

Services voyage