La Tasmanie sauvage : la côte ouest et Cradle Mountain

La Tasmanie sauvage : la côte ouest et Cradle Mountain
Crater Lake - Cradle Mountain © Jason Charles Hill

En partenariat avec Australie à la Carte

A l'ouest de la Tasmanie, les paysages se font dramatiques et particulièrement impressionnants. La beauté brute des montagnes et des forêts se reflète dans les nombreux lacs qui émaillent la région, tandis que la végétation se fait plus sèche. Exit les paisibles vignobles et les jolis ports de pêche : les étendues sauvages se déploient à perte de vue, et les villes qui sont parvenues à dompter ce milieu hostile témoignent d'une histoire tumultueuse. La côte ouest de la Tasmanie est-elle périlleuse pour autant ? Non, car si certaines randonnées exigent une bonne condition physique, de nombreux autres itinéraires permettent à tout marcheur de trouver son bonheur.

Cradle Mountain

Cradle Mountain
© Jason Charles Hill

Gagner le parc national de Cradle Mountain – Lake St Clair revient à pénétrer un monde à part où se nichent les paysages sauvages les plus spectaculaires de l'île. C'est le lieu de tous les superlatifs, car il abrite en son sein la plus haute montagne de Tasmanie, le Mont Ossa, ainsi que le lac naturel le plus profond, qui n'est autre que le fameux lac St Clair. Ce vaste espace naturel remarquablement préservé, comme hors du temps, est classé au patrimoine mondial par l'Unesco comme zone de nature sauvage de Tasmanie.

Pour l'explorer, les alpinistes peuvent s'essayer à l'ascension du Mont Ossa, qui culmine à 1 617 mètres, et bien sûr le Mont Cradle, qui atteint pour sa part 1 545 mètres d'altitude. Pour grimper ce dernier, on passe sans regret par le magnifique glacier de Crater Lake. Sa magnifique et paisible étendue d'eau semble tout droit sortie d'un conte.

Du côté du Lake St Clair, on peut emprunter des sentiers de durées variables et accessibles à tous tels que la promenade enchantée, ou la très belle boucle autour du lac Dove.

La piste de l'Overland

La piste de l'Overland
© Emilie Ristevski

La piste de l'Overland qui traverse le parc national de Cradle Mountain – Lake St Clair, compte parmi les plus célèbres grandes randonnées. La vallée de Cradle, son point de départ, comprend de nombreux sites historiques aborigènes qui valent le détour.

La piste plutôt ambitieuse de l'Overland se poursuit jusqu'au lac St Clair et traverse les plus beaux paysages sauvages de la Tasmanie sur quelque 65 kilomètres. En 4 à 6 jours, on arpente ainsi les forêts tropicales, les lacs aux eaux très pures et les superbes montagnes du parc national.

Queenstown

Queenstown
Queenstown - Gormanston Hills © Tourism Tasmania - Joe Shemesh

Un peu plus proche du littoral, nichée dans la superbe vallée de la rivière Queen, cette ancienne ville minière permet d'explorer le passé industriel de la Tasmanie. On y découvre le quotidien difficile des miniers au début du XXe siècle grâce à la visite d'impressionnantes grottes souterraines et du musée historique local.

La beauté éternelle de la nature environnante contraste avec cette ville aux roches nues, à l'aspect aujourd'hui désolé et encore très marqué par la nostalgie de son passé de ville minière la plus riche du monde. Les montagnes alentour sont propices à de belles randonnées ; de splendides cascades s'y révèlent au gré des sentiers.

Et, pour expérimenter une autre forme d'aventure au départ de Queenstown, on peut monter à bord du West Coast Wilderness Railway, un train à vapeur qui emporte les voyageurs à travers de somptueux paysages inaccessibles autrement. Ce voyage dans le temps propose des haltes régulières tout au long du parcours, lesquelles sont propices à des randonnées en forêt, des dégustations de miel sauvage ou encore des démonstrations de recherche d'or !

Strahan

Strahan
Strahan © Rob Burnett

Au nord de la baie Macquarie, Strahan est entourée par une magnifique forêt montagneuse qui appelle à de nombreuses balades bucoliques. En raison de sa proximité avec le magnifique parc national Franklin-Gordon Wild Rivers, cette ville côtière est particulièrement dynamique et fréquentée. C’est le point de départ de la célèbre croisière sur la rivière Gordon. Les reliefs de son histoire ne constituent pas le moindre de ses attraits : ici aussi, les pionniers et les bagnards ont laissé des traces de leur douloureux passage.

Au milieu du port-même de Macquarie, situé non loin de là, la petite île de Sarah battue par les vents était utilisée, à l'image d'Alcatraz, comme pénitencier pour les forçats récidivistes. Sarah Island constituait l'un des bagnes les plus cruels de tout le pays, comme en attestent les ruines impressionnantes que l'on peut aujourd’hui visiter. Là encore, la rudesse de ces conditions de vie épouse la beauté sauvage de la forêt tropicale insulaire. La côte ouest a décidément le sens de la mise en scène !

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus
Chat marsupial à queue tachetée © Tourism Tasmania - Rob Burnett

Australie à la Carte - Voyage en Tasmanie

Texte : Routard.com

Voyage en Tasmanie - Les articles à lire