Au Chili, osez l'inédit !

Au Chili, osez l'inédit !
Réserve Los Flamencos Laguna Chaxa © Aleksei Potov - stock.adobe.com

En partenariat avec Altiplano Voyage

Le Chili offre au voyageur une extraordinaire palette de couleurs, que ce soit sur les murs bariolés de Valparaiso, au coeur des étendues désertiques ocre de l’Atacama ou au pied des volcans verdoyants de la région des Lacs. Dans les verres, c'est blanc ou rouge, puisque le pays est un important producteur viticole. Sur les côtes de ce pays longiligne de 4300 km, c’est le bleu maritime du Pacifique qui domine. Avec une telle diversité, le Chili permet de vivre des expériences de voyage inoubliables : parcourir de grands espaces sauvages à moto, goûter au silence de la nature en barbotant dans des eaux thermales ou en observant les étoiles, randonner au milieu des glaciers de la Terre de feu ou encore skier aux antipodes puisque l’hiver y débute… au mois de juin. Amoureux de la nature, des grands espaces ou amoureux tout court, le Chili est une terre de découvertes qui se déguste sans modération. Alors, osez l’inédit au Chili !

Le Chili aventure, entre terre et ciel

Le Chili aventure, entre terre et ciel
Région d’Atacama © Fotolia

C'est au Chili que le jeune Ernesto Guevara allait entamer son voyage à travers l'Amérique du Sud, à deux roues, un périple raconté dans les Carnets de voyage du réalisateur Walter Salles. C'est aussi dans ce pays que le futur révolutionnaire dut abandonner sa moto baptisé «Poderosa» (La vigoureuse) sur le point de rendre l'âme. Plus de soixante-dix ans plus tard, les routes sont heureusement plus sûres et le trajet tout aussi excitant.

Il est toujours possible de sillonner le Chili à moto, par exemple en débutant le voyage dans la ville côtière de Valparaiso. Puis on descend vers le Sud en rejoignant la région des Lacs et ses superbes volcans comme le Villarica et Osorno. On poursuit le périple jusqu’à Puerto Montt, véritable port du bout du monde. Ensuite, la mythique route Carretera Austral file plein sud à travers les grands espaces vierges de la Patagonie jusqu’à Villa O’Higgins…

© 2Ridetoplay

Un autre itinéraire conduit dans les fascinantes étendues désertiques du désert de l’Atacama, au nord du Chili. On peut s’y rendre par exemple via le nord-ouest argentin et la Quebrada de Humahuaca, un canyon majestueux inscrit au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 2003. Il s'agit d'un véritable lien entre les hautes terres des Andes et les vastes plaines tempérées du Sud-Est de l’Amérique du Sud. A partir de là, à plus de 3500 m d’altitude, direction le Chili et le sublime désert rocailleux d’Atacama, réputé pour être l'une des régions les plus arides de la terre, une région d’une beauté époustouflante, parsemée de volcans, de dunes géantes et de petits lacs.

Vallée de la Lune, Atacama © Unsplash

Dans la région de l’Atacama, mais aussi d’Antofagasta et de la vallée de l’Elqui, vous avez rendez-vous avec une autre façon originale de vivre le Chili : en levant la tête vers le ciel et la voûte céleste. Avec 300 jours par an de ciel sans nuages et une très faible pollution lumineuse dans le nord, le pays abrite plusieurs sites d'exception où observer les étoiles.

D'ailleurs, le Chili possède environ 40 observatoires aménagés pour des grands télescopes. A La Serena, dans la vallée de l’Elqui, à San Pedro de Atacama, Antofagasta ou à Iquique, des agences proposent aussi de regarder le ciel à l'oeil nu en s'initiant à l'astronomie ou en écoutant des récits fondateurs de la cosmogonie locale.

Le Chili en famille, de la table au street art

Le Chili en famille, de la table au street art
Paila marina © Clients Choisnet – Altiplano Voyage

Les vacances réussies en famille commencent par une réunion autour d'une table. Et vu la diversité des plats au Chili, il y a de quoi mettre parents et enfants d'accord. Par exemple, le bife a la pobre, un steak frites avec oeuf sur le plat et purée d'oignons, ou encore le pastel de choclo, un gateau de maïs moulu à l'intérieur duquel on dispose de la viande, d'où son allure de hachis parmentier. Et puisque le Chili donne largement sur l'océan Pacifique, l’un des plats typiques est la paila marina, une soupe à base de poissons et de fruits de mer, relevée d'épices et d'aromates.

Côté boissons, il faut savoir que le Chili possède une tradition de la viticulture, importée par les Espagnols, depuis le 16e siècle. Ce qui lui vaut d'être parmi les dix pays les plus grands producteurs de vin au monde. Entre mars et avril, la fête des vendanges permet de déguster par exemple les sauvignons blancs et chardonnays qui proviennent des vallées du nord et du centre du pays. Dans la vallée du Maipo, on trouve un des cépages les plus emblématiques du pays, le cabernet sauvignon, à savourer avec modération.

Street Art à Valparaiso © Unsplash

Valparaiso et sa région sont, quant à elles, réputées pour leur vin blanc. Mais la ville classée par l'Unesco en 2003, célèbre pour ses collines, ses ascenseurs, sa baie et des maisons colorées, possède aussi un patrimoine artistique aussi inattendu que surprenant. Valparaiso est en effet un haut lieu du street art en Amérique latine, faisant de la ville un musée à ciel ouvert, notamment dans les quartiers de Miraflores et de Bellavista.

Les maisons et murs de la ville mettent l’imagination au pouvoir avec leurs fresques multicolores, aux inspirations variées. Des visites guidées font découvrir la palette de styles et de techniques utilisées par des artistes qui n'hésitent pas à emprunter au fauvisme et au cubisme, mais aussi à l’art abstrait.

Le Chili côté sportif, du ski à l'escalade

Le Chili côté sportif, du ski à l'escalade
© AdsMundo

Prêts à vous dépenser sans compter vos efforts? Il faut se laisser tenter par une randonnée dans le Parc National Torres del Paine, situé entre la Cordillère des Andes et la steppe de Patagonie.

Plusieurs circuits sont envisageables, sachant que le parc comporte des sites de camping et des refuges permettant d'adapter l'itinéraire au rythme et aux capacités des randonneurs. L'émerveillement que suscite les beautés naturelles (lacs, glaciers, rivières cascades...) se conjugue à l'observation d'une faune très variée. En chemin, il n'est pas rare de croiser des espèces animales endémiques comme le huemul, cerf au comportement discret, le condor, plus grand oiseau volant, le guanaco, un genre de lama, ou encore le puma concolor.

Autre moyen de se déplacer sportivement: le ski ! Le Chili abrite en effet 18 stations de ski où profiter de la neige entre juin et octobre. La plus familiale, El Colorado, à 2 500 mètres d'altitude, est à moins de 40 kilomètres de Santiago et propose 1 000 hectares de domaine skiable. A proximité de Valle Nevado, se trouve l’un des domaines skiables les plus récents du pays, où pratiquer ski acrobatique, saut à ski, héliski ou ski free style. Les plus aventureux se rendent à la station de Pucón, plébiscitée par les amateurs de snowboard. On y glisse d'ailleurs le long des pentes du volcan Villarrica.

A propos de volcan, en voici un qui jette en permanence un défi aux fans d'escalade et d'alpinisme. Du haut de ses 6 893 mètres, le Nevado Ojos del Salado peut se targuer d'être le volcan le plus haut du monde. Pour sa part, l'ascension du Parinacota, à 6 348 mètres, dans le parc national de Sajama, fait la part belle à des panaromas exceptionnels. Les experts, eux, se rendent dans le sud du Chili, par exemple pour gravir le volcan Villarica. Comme en témoigne son cratère fumant, il s'agit d'un des volcans les plus actifs de la région.

Le Chili en amoureux, en bateau ou dans les thermes

Le Chili en amoureux, en bateau ou dans les thermes
Lac Pehoe, parc Torres del Paine © Fotolia

S'il y a bien un lieu où cocooner en couple, c'est à bord d'un bateau. Au Chili, on peut larguer les amarres pour vivre un voyage maritime unique qui conduit jusqu’au bout du monde !

Des croisières d’exception sont organisées au-delà de la Terre de Feu, sur des sites qui font rêver les explorateurs: le détroit de Magellan, le canal de Beagle et le cap Horn. Les cabines des bateaux sont confortables, mais ce serait dommage de s'y cantonner. Des expéditions, à pied ou en Zodiac, permettent d'admirer de plus près fjords et glaciers ainsi que de rencontrer les habitants des lieux : éléphants et léopards de mer, caracaras huppés, manchots... De quoi allier romantisme et aventure !

Amoureux et sujets au mal de mer? Oubliez le bateau et partez vous prélasser dans les nombreuses stations thermales du Chili. Dans la région de Cajon del Maipo, les thermes Valle de Collina sont ouvertes sur un paysage presque lunaire. Autres thermes étonnantes, celles de Polloquere, où l'on se délasse à plus de 4 000 m daltitude dans une eau à 66° C ! Dans la vallée de l'Elqui, on décompresse également avec stages de reiki, de méditation et de massages à base de crème de goyave.

Moaïs sur l’île de Pâques © Unsplash

L'ultime destination pour les couples amoureux a des accents mythiques et nécessite de quitter le continent, direction la polynésie chilienne. A près de 3 500 km des côtes sud-américaines se trouvent l'île de Pâques et ses 800 statues, les Moaïs, sculptés dans la pierre volcanique. Après une promenade le long du Rano Kau, le plus grand cratère volcanique de l’Ile de Pâques, on en profite pour étendre sa serviette à Anakena, la plus belle plage de l'île, avec sable blanc et cocotiers. Et pour finir, une soirée à Hanga Roa, où flaner entre les bars et les restaurants.

Le Chili nature, des baleines aux forêts

Le Chili nature, des baleines aux forêts
Parc Torres del Paine © AdsMundo

Le Chili est également une terre de tourisme écologique, responsable et durable. Ainsi ses côtes sont un lieu idéal pour observer une quarantaine d'espèces de cétacés. Depuis 2008, un grand sanctuaire baleinier a d'ailleurs été décrété dans les eaux chiliennes afin de protéger ces animaux en voie de disparition de la chasse, mais aussi encourager leur reproduction et leur gestation.

Sur la côte, des excursions sont organisées pour voir de près plusieurs espèces majestueuses : la baleine bleue, la baleine à bosse ou la baleine franche australe. D'autres animaux de plus petite taille sont aussi à découvrir, comme les manchots dans la réserve nationale Pingüino de Humboldt, qui côtoient dauphins et otaries.

Mais les paysages naturels préservés sont également très présents à l'intérieur des terres. Au Chili, les zones protégées couvrent au total 20% du vaste territoire national. Dans le Nord, par exemple, le parc national Lauca se prête bien au camping, à proximité de vestiges archéologiques qui évoquent le passé précolombien de la population aymara. Joyau du site : le lac Chungara, dont l'altitude (4 500 m) n'effraie pas les colonies de flamants roses. Les ornithologues seront aux anges dans la réserve nationale Los Flamencos, qui accueille des espèces rares comme l'ouette des Andes et les nandous de Darwin.

Volcan Parinacota, parc national Lauca © Fotolia

Pour des paysages de végétation luxuriante, direction le Parc national Bosques de Fray Jorge, désigné biosphère par l'Unesco en 1977. Cette forêt appartient à une région écoterrestre rare : les forêts tempérées valdiviennes, célèbres pour leur biodiversité. Etrange spectacle que cette étendue de verdure au milieu d'une zone côtière désertique : un véritable vestige vivant de la dernière période glaciaire. L’une des pépites naturelles de ce fascinant Chili.

En savoir plus

Notre guide destination en ligne Chili.

Partez découvrir le Chili avec notre partenaire Altiplano Voyage.

Texte : Routard.com

Chili Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage