La Crète orientale, une terre de légendes

Agios Nikolaos : le petit Saint-Trop’ crétois

Agios Nikolaos : le petit Saint-Trop’ crétois
Presqu'île de Kolokytha © Eric Milet

Une ambiance délicieusement « riviera » règne aux abords du petit port intérieur d’Agios Nikolaos. Ici, l’ambiance est plutôt shopping et bronzette, en attendant d'aller visiter le musée archéologique.

Cependant, la région réserve bien des surprises, pour qui possède son propre moyen de locomotion. Un peu plus au nord, le village d’Elounda, séparé de la mer par la presqu’île de Kolokytha (belles petites plages), constitue une base de villégiature agréable pour explorer la région.

Encore plus au nord, Plaka est le port d’embarquement pour Spinalonga, une île rendue célèbre par le best-seller de Victoria Hislop, L’île des oubliés. Spinalonga a connu une histoire mouvementée. Prise aux Crétois par les Vénitiens qui la transformèrent en forteresse, puis par les Turcs jusqu’au début du 20s, l’île fut ensuite transformée en léproserie jusqu’en 1957. Sa visite est chargée d’émotion.

Pour celles et ceux qui aiment l’aventure, les landes désolées et les routes qui tournicotent, il faut partir à l’assaut de la montagne qui surplombe Plaka : direction Skinias, ancien foyer de peuplement de la région. Là-haut, parmi les moulins, les murets de pierre sèche et des arbustes nanifiés par le vent, règne une ambiance de fin du monde.

Texte : Eric Milet

Crète Les articles à lire

Voyage Crète

Bons Plans Voyage

Services voyage