La Crète orientale, une terre de légendes

Le Lassithi : le potager des dieux

Le Lassithi : le potager des dieux
Plateau du Lassithi © Eric Milet

Le plateau du Lassithi constitue ce que les géologues appellent un poljé. Une cuvette entourée de montagnes rendue fertile par l’apport d’alluvions charriées par l’eau. Au temps des Vénitiens, on y cultivait la céréale, aujourd’hui des pommes de terre et des citrouilles énormes.

Le Lassithi a toujours plus ou moins servi de refuge aux Crétois. Pour échapper aux Doriens d’abord, puis aux Vénitiens. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont mis en place les petites éoliennes de toile blanche que l’on voit sur les cartes postales. Aujourd’hui, elles ont été remplacées par des motopompes.

On trouve quelques curiosités sur le Lassithi, comme la grotte de Dikti, où Rhéa s’était réfugiée pour accoucher de son fils Zeus et le soustraire à l’appétit de son père Cronos, qui avait entrepris de bouffer tous ses gosses. En fait, le Lassithi est surtout le point de départ de plusieurs randonnées.

Ce plateau, qui connaît la neige en hiver, ne doit pas vraiment sa réputation à ses accointances avec les dieux et ses petites éoliennes. Il est surtout connu pour une herbe miraculeuse, qui pousse sur les flancs du mont Dikti : la dictame. Une herbe cousine de l’origan, qui fut l’un des tous premiers antiseptiques de l’Histoire. Une étude récente a même mis en évidence ses propriétés anticancéreuses.

Plus prosaïquement, l’essence de dictame entre dans la composition de certains vermouths, dont le Martini Bianco pour ne pas le citer…

Texte : Eric Milet

Crète Les articles à lire

Voyage Crète

Bons Plans Voyage

Services voyage