En Cornouaille : le Finistère, côté Sud

Le Guilvinec, haut-lieu de la pêche

Le Guilvinec, haut-lieu de la pêche
Port du Guilvinec - Jean-Philippe Damiani

Même s’il ne compte que 3 000 habitants, Le Guilvinec est aujourd’hui le 3e port de pêche français, derrière Lorient et Boulogne-sur-Mer, avec plus de 18 500 tonnes débarquées par an.

Mieux encore, cette petite ville, qui n’est pas dénuée de charme, se hisse à la première place hexagonale pour la pêche artisanale et la pêche fraîche (poisson frais et frais glacé).  Quelque 360 marins et près d’une centaine de navires de pêche assurent l’activité du port. Baudroies, raies fleuries, seiches, églefins et langoustines sont les principales espèces pêchées au Guilvinec.

Chaque jour à 16 h 45, en semaine, le retour des chalutiers, escortés par les goélands, assure le spectacle pour les centaines de curieux qui assistent à ce formidable ballet nautique depuis la terrasse maritime du port.

Ensuite, il ne faut manquer sous aucun prétexte la visite de la criée et d’Haliotika- La Cité de la pêche (billet combiné) qui nous fait découvrir tout l’univers de la mer et des pêcheurs : les métiers, les techniques, les bateaux, les hommes et les femmes qui en vivent et, bien entendu, les différentes espèces. Le parcours, ludique, dynamique et interactif, rend la visite passionnante et accessible à tous les publics de 7 à 77 ans.

Haliotika propose également de nombreuses activités comme des ateliers pour enfants, des cours de cuisine, des dégustations de langoustines, des journées tout-inclus, des sorties en mer à la journée pour partager le quotidien des pêcheurs. Après, vous ne verrez plus votre poissonnerie du même œil !

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Bretagne Les articles à lire

Au cœur de l’Ille-et-Vilaine, la capitale historique de la Bretagne possède un...

Voyage Bretagne

Bons Plans Voyage

Services voyage