Bangkok : Khao San Road, In & Off

Khao San Road, petite rue devenue grande

Khao San Road, petite rue devenue grande
Khao San Road - Dominique Roland

Tout commence en 1982. Attirés par le bicentenaire de Bangkok, célébré dans le parc voisin de Sanam Luang, des routards débarquent sur Khao San Road (photo) à la recherche d’un point de chute. Avec Katmandu et Kuta (Bali), la rue devient l’une des destinations phares, « l’un des 3K », des voyages en Asie.

Le quartier reste un territoire « routard petit budget » à dominante « baba-cool-reggae » jusqu’à la crise asiatique de 1997, qui force ses acteurs à s’intéresser à une clientèle plus aisée. Les premiers boutique-hôtels et bars-restos branchés apparaissent, un mouvement perpétuel de diversification-réinvention s’enclenche.

Aujourd’hui, en dépit de clichés éculés qui circulent encore ici ou là, Khao San Road et ses environs ne sont plus un ghetto réservé aux backpackers (sac à dos), mais un quartier extrêmement cosmopolite, fréquenté par une foule de voyageurs aux profils, moyens et goûts très variés.

Flashpackers (plus en fonds que forcément flash...), bobos, leurs cousins alternatifs hipsters et d’autres tribus se retrouvent dans le coin. Un dénominateur commun s’impose : ne pas être allergique à l’animation urbaine, un peu anarchique mais toujours bon enfant. Car ici on est gâté !

Chaque fin d’après-midi, la rue s’anime d’une passeggiata (promenade rituelle à l’italienne). Elle enfle au fil des heures jusqu’à se muer en street-party (fête de rue) impromptue, d’intensité variable selon les saisons. Lors de son Songkran (fête de l’eau) démoniaque et très médiatisé, Khao San valide à coup sûr son statut de véritable attraction touristique...

 

Texte : Dominique Roland

Mise en ligne :

Thaïlande Les articles à lire

Voyage Thaïlande

Bons Plans Voyage

Services voyage