Nouvelle-Zélande, 15 coups de cœur sur l'île du Sud

La Nouvelle-Zélande évoque les grands espaces. Plus grande que sa voisine, l’île du Sud est le territoire d’une nature authentique où se déploient les sommets tourmentés des Alpes du Sud. Sur place depuis janvier, Working Holiday Visa en poche, Loïc Naessens explore ces paysages sauvages, appareil photo à la main. Il nous présente les 15 sites incontournables qui ont marqué les moments forts de son voyage.
À lire également, l’interview de Loïc Naessens.

Roys Peak

Roys Peak
© Loïc Naessens

Une des randos les plus populaires du pays qui offre une vue à 360 degrés sur le Lac Wanaka, les montagnes qui l'entourent et le Mont Aspiring. Pour y arriver ça grimpe sans arrêt pendant 2-3 heures mais la récompense en vaut la peine.

Hooker Valley

Hooker Valley
© Loïc Naessens

Je me lève très tôt pour cette marche qui mène au pied du Mont Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande. Les premières lumières du jour viennent colorer l'arrière plan d'un orange éclatant. J'entends au loin le son majestueux de la montagne qui vit, des glaces qui se craquent.

Nuggets

Nuggets
© Loïc Naessens

Situé dans les Catlins au sud de la Nouvelle-Zélande, ce phare est l'un des plus photographiés du pays. Je décide de vaincre mon vertige et je grimpe tant bien que mal le long d'une falaise pour prendre de la hauteur et mieux apprécier le spectacle. En contrebas j'aperçois une famille de phoques qui profite des premiers rayons de la journée. Le vent est doux et frais, nous sommes aux portes de l'hiver. J'assiste à l'un des plus beaux lever de soleil de ma vie.

Bealey Spur Track

Bealey Spur Track
© Loïc Naessens

L'une des plus belles vues de NZ sur une journée de marche seulement. Le Spur Track se situe dans le Parc d'Arthur's Pass et nous guide à travers forêts et marécages jusqu'au sommet où le panorama est à couper le souffle.

Cap Foulwind

Cap Foulwind
© Loïc Naessens

Ce sentier du littoral offre de très belles vues sur la côte. Sur le chemin on y observe une colonie d'otaries.

Lake Pukaki

Lake Pukaki
© Loïc Naessens

La route qui mène au Mont Cook longe le lac Pukaki connu pour ses eaux turquoises et son incroyable beauté. Les arrêts se multiplient, à chaque virage une nouvelle carte postale se dessine sous mes yeux.

Moeraki Boulders

Moeraki Boulders
© Loïc Naessens

Ces roches sphériques vieilles de 60 millions d'années ont leur lot de mystère. On raconte de nombreuses légendes à leur sujet. Il me fallait les voir en vrai et je n'ai pas été déçu. Magnifique au lever du soleil.

Marian Lake

Marian Lake
© Loïc Naessens

Une belle randonnée de 3-4 heures m'amène à ce magnifique lac de montagne. Par beau temps, l'effet miroir le sublime encore davantage.

Wharariki

Wharariki
© Loïc Naessens

Mon premier coup de cœur à mon arrivée. Le nord de la Golden Bay est sauvage et grandiose. Une impression de bout du monde.

Clay Cliffs

Clay Cliffs
© Loïc Naessens

Au beau milieu de nulle part apparait cette formation géologique très particulière qui me transporte tout droit dans un décor lunaire. Un détour qui se fait très bien à l'approche du Mount Cook National Park.

Manapouri

Manapouri
© Loïc Naessens

Aux portes du Parc national de Fiordland dans le Southland. Le départ de nombreuses randonnées. Un des endroits qui ont été le moins "abimés" par l'homme et donc le plus sauvage.

Key Summit

Key Summit
© Loïc Naessens

Sur la route du Milford Sound les arrêts sont nombreux et les randonnées ne manquent pas. Le Key Summit m'offre un premier regard sur le vertigineux Parc national de Fiordland. Il est aussi la première étape du Routeburn track, l'un des plus beaux great walks du pays si ce n'est le meilleur.

Lake Wanaka

Lake Wanaka
© Loïc Naessens

La petite ville de Wanaka est entourée de montagnes avec un accès direct à son lac (le 4ème plus grand du pays.) De nombreuses activités sportives y sont proposées durant toute l'année.

Milford Sound

Milford Sound
© Loïc Naessens

Je pars en bateau découvrir ces fjords qui offrent une rare beauté dans leur genre. D'autres choisiront le kayak ou la marche à pied. Tout autour de moi, je sens l'immensité d'une nature intacte et enchanteresse. Les sommets qui m'entourent sont recouverts d'une forêt primaire pluviale. Des centaines de cascades viennent finir leur courses dans ces eaux peuplées de baleines, de phoques et de dauphins.

Nelson Lakes

Nelson Lakes
© Loïc Naessens

Le lac Rotoiti est très populaire durant l'été pour s'y baigner et assister au coucher du soleil.

Loïc a également réalisé une courte vidéo sur l'île du Sud :

Questions à Loïc Naessens

Le Routard : Pourquoi avoir choisi cette destination ?

Loïc Naessens : J'ai effectué un premier PVT (Permis-Vacances-Travail) au Canada en 2016 et l'expérience m'a vraiment plu. C'est d'ailleurs lors de ce voyage que j'ai commencé la photo. J'ai donc voulu revivre l'expérience sur une autre destination. J'hésitais entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande et j'ai fini par trancher car la NZ est bien plus petite et donc plus facile à couvrir en quelques mois.

Le Routard : Et l’île du Sud en particulier ?

Loïc Naessens : Je suis parti avec ma copine en janvier dernier, c’est-à-dire durant l'été là-bas. Nous avons directement pris un avion pour l'île du Sud car on ne voulait pas manquer les belles randos et les paysages qu'elle a à nous offrir durant cette période de l'année. Je trouve que la partie sud est plus intéressante que le nord (qu'il ne faut pas manquer pour autant!). On a donc couvert l'ensemble de l'île durant 5 mois en s'arrêtant entre 2 sites pour l'une ou l'autre expérience de travail.

Le Routard : As-tu des coups de cœur ou des expériences qui t'ont particulièrement marqué et que tu recommanderais ?

Loïc Naessens : En tant que photographe, vous venez de voir mes coups de cœur à travers cette série photo. En tant que personne, j'ai eu la chance de vivre et de travailler 2 semaines dans une pizzeria dans le nord de l'île du Sud. Un endroit isolé, perché dans les montagnes avec une vue incroyable sur la Golden Bay. Chaque jour, il me fallait randonner à travers le bush du Parc national d'Abel Tasman pour me rendre au boulot. C'était une expérience magique. Si vous passez en Nouvelle-Zélande ne manquez pas d'y aller : Totos café & Pizzeria.

Le Routard : La prise de vue (photo et vidéo) occupe une place importante lors de tes voyages ?

Loïc Naessens : Aujourd'hui elle occupe la place la plus importante! J'ai déjà programmé pas mal de voyages pour la suite et ils sont tous liés à mon travail photo.

Le Routard : Est-ce ton métier ?

Loïc Naessens : Non mais j'aimerais que ça le devienne. J'y travaille beaucoup en ce moment. Cette série photo est d'ailleurs ma première "campagne pro" que je réalise. J'ai aussi eu la chance d'exposer mon travail à plusieurs reprises mais ça n'est pas suffisant pour en vivre. J'ai beaucoup de projets sur le feu et j'espère qu'avec le temps cela mènera à quelque chose :)

Le Routard : As-tu un sujet et/ou un style de prédilection, essaies-tu de faire passer un message dans tes photos ?

Loïc Naessens : La photographie de voyage et du « grand air » est mon sujet principal mais j'aimerais à l'avenir travailler un peu plus sur la photo de portrait. Je n'essaie pas forcément de faire passer un message mais, s'il faut en trouver un, ça serait de sortir de chez vous et d'aller là où la nature se trouve et si possible loin des foules de touristes.

Le Routard : Quel équipement photographique et vidéo emportes-tu en voyage ?

Loïc Naessens : Actuellement je travaille avec un boitier Canon 6D et plusieurs objectifs : un Tamron 24-70mm 2.8 (mon passe-partout.), un téléobjectif Tamron 70-200mm 2.8., un grand angle Samyang 14mm fixe et un 50 mm fixe 1.8 de chez Canon. Avec cet équipement je peux à peu près me retrouver dans toutes les situations avec un objectif adapté. Depuis cette année j'utilise aussi un drone, le Mavic pro, avec lequel je m'éclate vraiment et qui est un outil qui devient, je trouve, de plus en plus indispensable au photographe de voyage.

Le Routard : Comment retravailles-tu tes photos ?

Loïc Naessens : Je retravaille toutes mes photos en passant par Lightroom. Je considère que c'est une étape très importante pour le résultat final. Pour certaines d'entre elles j'utilise Photoshop mais seulement pour quelques retouches locales, un élément gênant dans la photo comme une poussière, une personne, un objet pas très  "esthétique". J'aime beaucoup contraster mes clichés et pousser les tons sombres et clairs à leurs extrêmes tout en gardant un aspect naturel.

Découvrez les autres images de Loïc sur son site personnel, son compte Instagram et sa page Facebook.

À voir également, nos autres portfolios et toutes les photos des photographes de la communauté.

Vous aussi, faîtes-nous découvrir vos photos.

 

Mise en ligne :

Nouvelle-Zélande Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage