Movida à Madrid

Movida à Madrid
Sergii Figurnyi - Adobe Stock

Souvent snobée au profit de Barcelone, la capitale espagnole ne manque pourtant pas d’atouts pour une escapade le temps d’un week-end. Oubliez les clichés, la visite de la ville va bien au-delà du classique duo tapas-Prado. Insouciante et créative, Madrid foisonne d’activités : musées et centres d’art avant-gardistes, ruelles invitant au shopping, bars de nuit déjantés... Laissez-vous porter par la movida perpétuelle madrilène.

Madrid, capitale artistique

Pour une première visite, filez découvrir les trois grands musées de la ville sur le Paseo del Arte. Le musée du Prado, une des plus grandes pinacothèques du monde, rassemble les toiles des maîtres de la peinture flamande et espagnole et près de 500 sculptures gréco-romaines. Agrandi en 2005 par Jean Nouvel, le musée de la Reina Sofia se concentre sur l’art moderne. On y admire, entre autres chefs-d’œuvre, Guernica de Pablo Picasso, célèbre monochrome qui dépeint les horreurs du franquisme. Quant à la fondation Thyssen-Bornemisza, elle programme aux côtés de sa riche collection permanente, les expos temporaires les plus brillantes.

La ville ne s’endort pas sur ses acquis, aussi beaux soient-ils. Le dynamisme artistique se manifeste au travers de fondations qui ont poussé aux quatre coins de la ville ces dernières années. Deux d’entre elles se situent non loin du Paseo del Arte. Soutenues par les banques du même nom, la Casa Encendida et le Caixa Forum offrent un bel aperçu de l’avant-garde en matière d’arts visuels.

Bientôt, il faudra sortir du centre historique pour découvrir le site le plus spectaculaire, Plaza Matadero, un centre pluridisciplinaire (architecture, arts visuels, mode, théâtre, littérature…) qui se loge dans les anciens abattoirs. Ce projet d’envergure ne sera pas finalisé avant 2012 et devrait courir sur près de 150 000 m2 ! Certains espaces sont déjà ouverts au public, et l’architecture de ce lieu tout en briquettes, typique du style industriel du XXe, vaut vraiment le coup d’œil.

Si Madrid n’est pas une ville de buildings, on trouve toutefois des gratte-ciels signés des plus grands bâtisseurs de notre temps notamment au Cuatro Torres Business Area, le centre d’affaires du Paseo de Castellana, où la tour Repsol de Norman Foster culmine à 250 mètres.

Shopping branché

Gran Via, qui fête son centenaire en 2010, rassemble les géants de l’habillement bon marché. Faire des emplettes sur cette artère sera aussi l’occasion de profiter des plus beaux édifices de style avant-guerre. Entre une virée chez Zara et un ravitaillement au Corte Inglès (l’équivalent de nos Galeries Lafayette), pensez à lever le nez sur le somptueux Metropolis (au croisement d’Alcala) imaginé par deux architectes français et sur Casa Telefonica (à l’angle de Fuencarral), un building qui évoque le Chicago du siècle dernier.

Descendez jusqu’à la Puerta del Sol (photo) par la Calle de los Preciados si vous cherchez de la mode à petits prix et dirigez-vous plutôt vers le Nord, du côté de Triball pour des boutiques de créateurs. Ce quartier, formant un triangle entre les stations de métro Gran Via, Callao et Tribunal, a longtemps été le terrain de jeu des prostituées et des junkies. La municipalité est intervenue pour revitaliser le quartier, et en quelques mois ce coin désolé a retrouvé une nouveau souffle.

Plébiscité par les bobos, Triball, qui se rêve volontiers comme le TriBeCa New Yorkais, rassemble les boutiques les plus branchées de la ville. L’activité se concentre sur Fuencarral, une rue littéralement noire de monde le samedi après-midi, mais n’hésitez pas à vous perdre dans les rues adjacentes pour découvrir des petites échoppes.

Enfin, le dimanche, ne manquez pas les puces du Rastro. Ce bric-à-brac rassemble panoplie pour néo hippie, souvenirs et antiquités en plein centre-ville, à deux pas du quartier sud-américain de la Latina. Attention aux pickpockets !

Nuit blanche à Madrid

Oubliez Barcelone, pour la vie nocturne, c’est à Madrid que ça se passe ! Rappelez-vous, de Pedro Almodóvar à Lucía Etxebarría, nombreux sont les artistes à avoir vanté les nuits madrilènes. C’était les années 80, certes, mais Madrid n’a pas dit son dernier mot.

Le circuit classique débute par la tournée des bars à « chupitos », dans la zone s’étalant de la Puerta del Sol à la Plaza Santa Ana. Pour un apéro plus chic, prenez un peu de hauteur ! De nombreux hôtels, comme le Room Mate Oscar, Las Letras ou Urban ont transformé leur toit en bar-terrasse, idéal pour profiter du coucher du soleil à 360 °.

On pourra aussi s’encanailler dans des bars alternatifs du quartier de Lavapies ou du côté de Chueca, le quartier homo, qui abritent de nombreux petits restos décontractés et des bars animés. Au niveau des clubs, le Sol est une véritable institution depuis près de trente ans, mais vous préférerez peut-être le Low ou l’Elastico pour leur programmation électro rock pointue.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez nos fiches Madrid et Espagne.

Comment y aller ?

De nombreux vols low cost Vueling, EasyJet) desservent Madrid depuis les grandes villes françaises. On peut trouver des A/R à moins de 100 €.

Où loger ?

- Hostal Acapulco : une auberge de jeunesse idéalement située sur une petite place entre Gran Via et la Puerta del Sol. Certaines chambres possèdent un balcon et toutes bénéficient de l’air conditionné. 53 € la double. Calle de la Salud 13. Tél. : 91-531-19-45.

- Hôtel de Las Letras : ce bel hôtel 4 * situé sur Gran Via occupe un des plus beau bâtiment de la rue. À partir de 90 € la chambre double standard. Gran Via, 11. Tél. : 91-523-79-80.

Trouvez votre hôtel à Madrid.

Où manger ?

- Entièrement relooké, le marché de San Miguel sélectionne les meilleurs produits espagnols pour combler les petites faims de 10 h à minuit. Plaza San Miguel.

- Vinoteca Barbechera : c/ del Principe, 27, à l’angle de la plaza Santa Ana. Tél. : 91-420-04-78. On aime beaucoup cette œnothèque, aussi bien pour son choix de vins que pour ses succulents tapas (également à Chueca, Calle de Gravina 6).

- La Finca de Susana : c/ Arlaban, 4. Tél. : 91-369-35-57. Cuisine soignée, cadre agréable et prix doux. On comprend pourquoi ce resto situé tout près de la puerta del Sol ne désemplit pas !

- Chocolateria San Gines : une étape incontournable pour se reconstituer après la sortie des bars grâce au mythique « chocolate con churros ». Pasadizo San Ginés, 5. Tél. : 91-365-65-46.

Où sortir ?

- Hôtel Oscar Room Mate : Plaza Vázquez de Mella, 12.
- Hôtel Urban : Carrera de San Jerónimo, 34.
- Club El Sol : Calle de los Jardines, 3.
- Elastico : Plaza del Carmen.
- Low Club : Plaza de los Mostenses, 11.


Liens utiles

Office de tourisme espagnol
Office de tourisme de Madrid
Musée Thyssen-Bornemisza
Musée du Prado
Musée Reina Sofia
El Matadero
La Casa Encendida
La Caixa
Madrid la nuit

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage