Ski nordique en Savoie-Mont-Blanc

Ski nordique en Savoie-Mont-Blanc
© Savoie Mont Blanc - Chabance

Qui prétend encore que le ski nordique est l’apanage des détenteurs de la carte vermeil ? Loin de la frime et proche de la nature, il se pratique en douceur dans des paysages de toute beauté, à une altitude raisonnable et à des prix qui ne prennent pas la grosse tête. Et, quand on a le mont Blanc pour toile de fond, le paradis blanc est à portée de bâton, même le temps d’un week-end !

Le ski nordique dans tous ses états

Originaire des pays scandinaves, le ski de fond est aujourd’hui communément désigné par son lieu d’origine : ski nordique. Histoire de remettre les pendules à l’heure, plusieurs disciplines sont en fait regroupées sous la houlette du ski nordique, qui chapeaute le ski de fond (dont le saut à skis) et le biathlon (ski de fond + tir). Aujourd’hui, le ski de fond interpelle aussi bien les sportifs chevronnés que les débutants de tout poil et de tous âges. Bien que technique, le ski de fond reste néanmoins accessible à tous puisqu’il se pratique en douceur et à son rythme ; finis les schuss où on termine skis sur l’épaule, sans parler des 10 séances de kiné non remboursées !

Reste à choisir entre le skating et l’alternatif, deux techniques distinctes, qui ont chacune leurs adeptes. La première consiste à glisser en pas de patineur. C’est élégant et gracieux, mais dans les montées, ça se corse. Contrairement à l’alternatif, pas d’écailles sous les skis pour accrocher la neige, ce qui oblige à entreprendre son ascension en canard. Un peu d’entraînement et c’est parti ! Plus peinard, l’alternatif suit une trace qui serpente entre les sapins, ou se fraie un chemin dans la neige fraîche. Il y a même parfois double trace pour un « quatre skis », histoire de discuter le bout de gras pendant la balade. Évidemment, on éprouve davantage de sensations de glisse en skating qu’en alternatif. Plusieurs couleurs de pistes, qui se déclinent du vert au noir, ces dernières étant les plus difficiles et les plus pentues. Pour achever de vous convaincre que ce sport ne se pratique pas en charentaises, rendez-vous sur les parcours freestyle de cross ou jibskate, avec bosses et virages, pour une petite montée d’adrénaline…

En toutes circonstances, la pratique du ski nordique offre l’occasion de découvrir des paysages entre forêts et plateaux, au cœur des montagnes, à l’affût des animaux, tout en pratiquant un sport aérobie aussi bénéfique pour le bien-être mental que physique.

Un bon plan sportif et écolo

En station, les prix liés à la pratique du ski alpin ont une fâcheuse tendance à s’envoler avec l’altitude. Bonne nouvelle pour les fondeurs en herbe, même dans la région du mont Blanc, le ski nordique affiche des prix démocratiques. En gros, compter de 5 à 8 € le forfait journée ; à la semaine, prévoir environ 30 €, soit jusqu’à 5 fois moins cher qu’un forfait remontées mécaniques. Du côté des Trois Vallées notamment, c’est même gratuit. Du coup, le ski nordique est très prisé des familles, ravies de concilier loisir et santé, sans que leur portefeuille en prenne un coup !

Évidemment, on affronte la montée à la force de ses cuisses. Mais quand on pense qu’en pleine saison, certains se coltinent encore la queue au télésiège par –15 °C, on jubile d’y échapper ! Tout leur est aquilon, alors que tout semble zéphyr aux fondeurs. En mouvement permanent et à altitude moyenne, les assauts du vent et des intempéries sont moins violents qu’en haute montagne. En fait, loin de l’industrie des remontées mécaniques et de ses désagréments, vous aurez la chance d’avoir un contact direct avec la nature.

À l’heure où on réfléchit à l’empreinte de l’homme sur l’environnement, le ski nordique peut se pratiquer sans modération ! Sans oublier qu’en randonnée, plein de coins sympas pour déballer son reblochon, sortir son opinel et casser la croûte, en scrutant les versants ensoleillés pour avoir la chance d’apercevoir une marmotte, une harde de chamois ou encore plus rare, un bouquetin.

Nos coups de cœur en Savoie-Mont-Blanc

La région Savoie – Mont Blanc a de quoi remporter tous les suffrages des amateurs de ski nordique : au détour des montagnes enveloppées dans leur écharpe ouatée, il y a pléthore de sites à découvrir ! La Haute-Savoie dévoile de vraies perles, dans des stations où le ski de fond fait bon ménage avec les activités pastorales. Vous aurez l’embarras du choix…

Entre vallées et plateaux, les Aravis offrent des sites privilégiés pour la pratique du ski nordique. À La Clusaz ou au Grand-Bornand, on pratique le biathlon, qui combine ski de fond et tir (laser), à essayer le temps d’une initiation ludique et sans risque. Sur le majestueux plateau des Glières, on remonte le temps en pensant aux maquisards traqués par l’armée allemande…

Du côté de la Vallée d’Abondance (Abondance, la chapelle d’Abondance), on se déplacerait – skis de fond aux pieds - rien que pour le charme des chalets d’alpage et du fromage éponyme. Plus au Sud, la voisine Savoie n’est pas en reste : le ski de fond est la discipline reine aux Saisies, ce village du Beaufortain qui déroule 140 km de pistes entre les épicéas, sous le regard du mont Blanc et du massif des Aravis…

Fiche pratique

Lien utile

Ski nordique en Haute-Savoie
www.haute-savoie-nordic.com

La région Savoie-Mont-Blanc
www.savoie-mont-blanc.com

Comment y aller ?

Par la route : pour les Saisies, A6 et A43 depuis Paris (600 km) et Lyon (180 km), puis D925 et D218 direction les Saisies. Pour La Clusaz, A6 et A40, puis D909.
En train : pour les Saisies, gare d’Albertville (3 h 40 depuis Paris), puis correspondance en bus. Pour la Clusaz, gare d’Annecy (4 h depuis Paris) puis correspondance en bus.

Où dormir ?

Le Vieux Madrier : 268, chemin des Alpages, Les Confins. Vieux chalet construit dans le plus grand respect des traditions savoyardes. En pleine montagne, pour une rupture totale avec le monde moderne… Enfin, on trouve ici tout le confort nécessaire. Cuisine traditionnelle. Une adresse pour ceux qui recherchent la convivialité et les grands espaces. Tél. : 04-50-02-66-45. 43 €/personne en ½ pension, demandée en saison. confins.free.fr

Où manger ?

Le Bercail : route du Crêt-du-Merle. Prendre la route du col des Aravis puis à gauche la petite route fléchée « le Crêt-du-Merle » jusqu’à son terminus. Accès à skis par la piste du Crêt-du-Merle. Un vieux chalet qui croule sous les siècles, en plein alpage. L’intérieur est des plus chaleureux avec, en hiver, sa grande cheminée où cuisent les cochonailles. Bien bonne cuisine régionale : jarret de porc à la mondeuse, tendron de veau à l’ancienne… Terrasse ensoleillée. Tél. : 04-50-02-43-75.

Ski pratique

S’initier
Plusieurs dates pour découvrir gratuitement les disciplines nordiques dans les Alpes : le 25/01 à la Clusaz (lac des Confins) et à Bessans (73), le 1er février à Samoëns.

Apprendre
À l’ESF : cours collectifs ou individuels à partir de 3 ans.

Louer son matériel
Pour louer skis et chaussures, compter environ 13 € (classiques) à 17 € (skating) la journée. À la semaine, 55 à 75 €.

Manifestations
Championnat du monde junior et des moins de 23 ans : du 28 janvier au 6 février à Praz-de-Lys.

Texte : Marie Burin des Roziers

Mise en ligne :

Alpes Les articles à lire

Voyage Alpes

Bons Plans Voyage

Services voyage