La duchesse rouge

La combattante de Palomares

Bien que sa famille compte parmi les plus puissantes du pays, la duchesse n'a jamais rejoint les rangs du conservatisme politique. Sous le régime de Franco, elle fut une anti-franquiste ardente. En combattant pour la vérité et la liberté, elle resta fidèle à l'esprit rebelle et pugnace de sa famille. En 1966, elle se dépensa sans compter en faveur des habitants de Palomares, un petit village andalou victime de bombes au plutonium larguées par accident par des bombardiers américains. Munie de son passeport diplomatique (un privilège dont bénéficiaient les Grands d'Espagne), elle se rendit sur place pour constater les préjudices matériels et humains de cette catastrophe écologique. Ayant organisé une manifestation illégale pour protester contre le silence et l'inertie du gouvernement espagnol, elle fut arrêtée, et condamnée à huit mois de prison. En prison, la « duchesse rouge » - c'est ainsi qu'elle fut surnommée - rédigea son journal. Ne trouvant pas d'éditeur en Espagne, elle s'adressa à un éditeur américain, Harper & Row, qui le publia.

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage