Des plages au top
Catherine Bardon

Un bout de littoral, parmi ses quelque 600 kilomètres de plage, a fait de la République dominicaine un best-seller du tourisme balnéaire. Or, beaucoup de plages sont bien plus belles et plus confidentielles que celles, trop galvaudées, de Punta Cana.

Côté atlantique, la côte nord est émaillée de plages faciles d’accès. À la sortie de Rio San Juan, l’anse parfaite de Playa Caletón sert de décor à des reportages de mode. Ses atouts : l’ombre de ses amandiers et ses calmes eaux turquoise.

Un peu plus loin, profitez de Playa Grande, menacée par la frénésie immobilière. La plage est immense, d’une blancheur immaculée. On aime sa tranquillité, ses grosses vagues et ses petites gargotes.

La péninsule de Samaná regorge de plages sublimes. Coup de cœur pour Playa El Valle. On y arrive au terme d’une longue piste, après avoir traversé un rio. L’anse, un lieu de ponte des tortues carey, est vaste, protégée par de hautes collines, cernée de falaises rocheuses et de rivières. Pas de snorkeling, mais le plaisir de sauter dans les vagues avant de se rincer à la source et de déguster une grillade de poisson.

Direction le Sud. La Playa del Doctor (photo) est à l’écart des hordes qui envahissent l’île de Saona. Au menu, des cocotiers pour l’ombre, une eau transparente pour la baignade, un sable étincelant, des étoiles de mer et des poissons tropicaux.

Proche de la frontière haïtienne, loin des itinéraires balisés, Bahia de las Aguilas se mérite au bout d’une piste éprouvante. Ici, des eaux incroyablement turquoise, un sable insolemment blanc, quelques barques de pêcheurs, le paradis.

Les adeptes de kite privilégient la côte nord où la réputation des spots de Cabarete, de Punta Popi et Portillo à Las Terrenas (Samaná) n’est plus à faire.

Texte : Catherine Bardon

Mise en ligne :

République dominicaine Les articles à lire

Voyage République dominicaine

Bons Plans Voyage

Services voyage