République dominicaine : le trésor des Caraïbes

Le Pico Duarte et la Cordillère, toit des Caraïbes

Le Pico Duarte et la Cordillère, toit des Caraïbes
Catherine Bardon

Las du farniente ? Direction le centre du pays et le Pico Duarte. Notre Eden balnéaire offre aussi des plaisirs très montagnards : le Pico Duarte, le plus haut sommet des caraïbes, culmine à plus de 3 000 mètres. Certains hivers, on enregistre dans la région chutes de neige, gelées matinales et records de froid ! Vous êtes dans la Cordillère Centrale, dont les contreforts doucement vallonnés dominent la fertile plaine du Cibao, le potager du pays.

Des chalets de bois, des forêts de sapins et autres résineux, des rivières fougueuses, des cascades fraîches, un air plus sec que dans le reste du pays : c’est le charme des « Alpes dominicaines » que les riches citadins viennent chercher à Jarabacoa (photo) ou à Constanza.

Dans ce paradis du tourisme vert, on pratique la randonnée pédestre ou équestre, le parapente, le rafting, le canyoning, le VTT, on visite des plantations de café et des serres horticoles, on découvre de prospères communautés agricoles, mais aussi des hameaux misérables que le progrès a oubliés. L’une des faces cachées du pays.

Si vous êtes en bonne condition physique, faites l’expérience d’un trek sur le toit des Caraïbes. L’excursion, avec guides et mulets, dure 2 à 3 jours selon l’itinéraire choisi, nuitées en refuge ou sous la tente. L’ascension du sommet se fait par des chemins muletiers étroits et escarpés au cœur d’une flore tropicale touffue et rare. Au sommet, la récompense : vu du toit des Caraïbes, un panorama de paysages exceptionnels.

Texte : Catherine Bardon

Mise en ligne :

République dominicaine Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage