La Norvège des fjords
Jean-Philippe Damiani

Près de 2 000 km séparent le sud de la Norvège du cap Nord. En longeant la côte, la distance entre Fredrikstad au sud d’Oslo et Kirkenes à la frontière russe dépasse les 25 000 km, soit plus de la moitié de la circonférence de la Terre ! Le rivage norvégien est l’un des plus découpés au monde. Un héritage de la dernière ère glaciaire qui a ciselé le littoral de ce pays.

Particularité de ce rivage : les fjords. Gigantesques entailles à l’intérieur des terres (jusqu’à 204 km de long pour le Sognefjord), ce sont d’étroites vallées creusées par les glaciers et remplies par la mer il y a 10 000 ans, à la fin de la dernière glaciation. Les fjords peuvent atteindre jusqu’à 1 300 mètres de profondeur et les sommets qui les bordent dépassent parfois les 2 000 mètres. Le plus étroit (Nærøyfjord) fait moins de 300 mètres de large.

La plus grande concentration de fjords (une cinquantaine) se trouve entre Bergen et Trondheim. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005, le Geirangerfjord (photo), encaissé entre des montagnes grandioses à 80 km d’Ålesund, est la perle des fjords de Norvège. S’il fallait n’en choisir qu’un, ce serait celui-ci.

La région autour du Geiranger, les Alpes du Sunnmøre, est littéralement sublime. La splendeur de la nature force ici le respect, stimule l’imagination. Un sentiment d’immensité étreint le cœur des voyageurs. L’arrière-cour du Geiranger, avec ses vallées étroites, ses sommets recouverts de neiges éternelles et ses glaciers, fait penser aux paysages romantiques de Caspar David Friedrich.

La Norvège des fjords doit se visiter de préférence… par la route, en alternant l’intérieur des terres et les passages en ferry. Une croisière sur le fjord ne saurait suffire pour profiter pleinement de la beauté exceptionnelle de cette région, unique au monde. En voiture, donc !

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Norvège Les articles à lire

Voyage Norvège

Bons Plans Voyage

Services voyage