Saveurs du Tessin
Jean-Philippe Damiani

Impossible de visiter la Suisse italienne sans goûter à sa savoureuse cuisine. La gastronomie tessinoise est fort différente du reste de la Suisse. Puisant dans ses racines paysannes, avec une simplicité rustique qui laisse la part belle aux produits, elle demeure sous influence italienne et plus précisément lombarde.

Le meilleur moyen de la découvrir ? S’attabler dans un grotto, taverne populaire souvent située dans la campagne et disposant d’une terrasse ombragée avec des tables et bancs de granit. Les grotti ne servent que de la cuisine locale. On s’y régale de polenta : reine de la table, cette farine de maïs (mêlée parfois de sarrasin) accompagne toutes sortes de mets, comme le brasato (bœuf mariné dans du vin et braisé), le gorgonzola ou des champignons en sauce.

Parmi les autres grands classiques, l’osso-buco de veau à la milanaise ou le risotto sous toutes ses formes, notamment aux champignons ou cuisiné au vin rouge. Après une randonnée, rien de mieux qu’un piatto ticinese (photo) pour se requinquer : cette alléchante « assiette tessinoise » se compose de charcuteries et de fromages locaux issus des vallées. Goûtez à la lunganighetta (saucisse locale), à la formagella et au stracchino (sorte de gorgonzola), à accompagner de merlot del Ticino, vin rouge ou blanc.

Parmi les desserts, le panettone et les glaces comme en Italie, mais aussi les chocolats Bissoli de Bellinzona et la torta di pane – sorte de pudding au chocolat et aux raisins secs – trônent sur les tables du Tessin. Fruit local, la châtaigne se mange sous forme de confiture ou de miel. Pour digérer le tout, un petit verre de liqueur aux noix, à l’orange ou à la mandarine fera sans doute l’affaire. Buon appetito !

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Suisse Les articles à lire

Voyage Suisse

Bons Plans Voyage

Services voyage