La lumière des lacs
Jean-Philippe Damiani

Couleurs, lumière et formes… Des montagnes d’un vert profond dévalent vers les eaux cristallines des lacs. Le ciel s’y reflète en un camaïeu de teintes, allant du gris au bleu, évoluant au fil des heures. Sur la rive, comme suspendues au flanc des montagnes, les maisons colorées des villages descendent paisiblement vers l’eau. Comment demeurer insensible aux charmes du lac Majeur et du lac de Lugano ?

C’est à ces deux perles bleues, nichées au creux des montagnes, que le Tessin doit sa bonne fortune touristique. En effet, depuis l’ouverture du tunnel du Saint-Gothard en 1882, le Tessin s’est tourné vers le nord des Alpes, drainant bon nombre de touristes allemands attirés par son climat. Hermann Hesse, Hans Arp, Max Frisch et Friedrich Nietzsche ont compté parmi les illustres hôtes des lacs tessinois. Aujourd’hui encore, l’allemand fait office de seconde langue.

Les lacs tessinois sont des chefs-d’œuvre naturels, baignant dans un climat doux en hiver, subtropical en été. Atmosphère méditerranéenne palpable autour du lac Majeur, avec ses rivages fleuris et ses plages aménagées. Plus petit et plus intime, le lac de Lugano étend ses trois bras étroits dans les vallées, bordés par d’adorables villages, des palmiers et des oliviers.

Outre les nombreux sports nautiques et les randonnées, il faut absolument faire des croisières sur les lacs pour en apprécier la beauté. Deux choix s’offrent aux visiteurs : prendre un circuit organisé à la journée ou se débrouiller soi-même en changeant de ferry au gré des escales.

Notre coup de cœur sur le lac Majeur : les îles de Brissago, à 15 mn de l’élégante station balnéaire d’Ascona. Grâce à un micro-climat, ces îles abritées du vent par les montagnes recèlent un jardin botanique étonnant, avec plus de 1 500 espèces de plantes en provenance de la Méditerranée, de l’Afrique du Sud, d’Asie, d’Amérique et d’Océanie. Au cœur du jardin trône un magnifique manoir – transformé en partie en hôtel – entouré de palmiers, d’azalées, de camélias, de bambous et d’eucalyptus. Un lieu splendide que l’on quitte à regret.

De Lugano, il faut prendre le bateau vers les villages de Morcote et Gandria. Dominé par l’église Santa Maria del Sasso, Morcote aligne ses belles maisons patriciennes le long de l’eau. De l’autre côté du lac, Gandria possède beaucoup de charme avec des petites maisons traditionnelles aux couleurs de l’Italie, donnant sur l’eau et les flancs boisés du monte Sighignola. On se croirait dans un fjord.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Suisse Les articles à lire

Voyage Suisse

Bons Plans Voyage

Services voyage