L’Ombrie, authentique Italie

De musée en église

De musée en église
Claudio Tombari

L’Ombrie n’ a rien à envier à sa voisine en termes de monuments et de musées. La Galleria Nazionale de Pérouse abrite la plus riche collection de peinture ombrienne du XIIIe au XIXe siècles. Parmi les œuvres à ne pas manquer : les bronzes et peintures du Moyen Age et les tableaux du Pérugin, maître de la Renaissance à Pérouse. Né à Città della Pieve en 1446, Pietro Vannucci, surnommé le Pérugin, fut le maître de Raphaël avec des oeuvres aussi fortes que L’Adoration des Rois mages, Les Miracles de saint Bernardin ou Le Christ mort.

Du côté du sacré, Spello réserve une autre agréable surprise à l’intérieur de la Chiesa Santa Maria Maggiore, église qui a célébré depuis le XVIe siècle tous les événements de la vie de la Vierge Marie en s’offrant de superbes fresques. Les plus intéressantes sont signées du pinceau de Pinturicchio et représentent l’Annonciation, la Nativité et la Dispute du Temple. Le Pérugin a signé, quant à lui, les fresques de la Pietà et La Vierge sur le Trône situées dans le chœur.

Amateurs de modernité, vous trouverez même un musée d’art contemporain sis dans un beau palais de Città di Castello. Il est consacré à Alberto Burri, peintre et enfant du pays. Proche du mouvement de l’Art informel, Burri, décédé en 1995, excelle dans le détournement des matériaux de la vie quotidienne. Etonnantes utilisations du plastique, du goudron, du fer ou du bois, qui sont totalement réinventés. On est bien loin de la galerie nationale de Pérouse.

Le musée de Deruta (photo) est consacré à la céramique, qu’on appelle ici maiolica. Il paraît qu’elle occupe une place de choix dans l’artisanat ombrien. On peut en admirer de très beaux exemples au musée.

Texte : Claudio Tombari

Mise en ligne :

Italie Les articles à lire

Saine et métissée : la palette des saveurs vénitiennes puise dans sa richesse...

Voyage Italie

Bons Plans Voyage

Services voyage