Égypte, sur la route des oasis

Bahareyya et les déserts noir et blanc

Bahareyya et les déserts noir et blanc
Carine Keyvan

Située à 380 kilomètres du Caire, Bahareyya est la plus visitée des oasis, mais cela n’entache en rien son caractère pittoresque. Ses habitants vivent au rythme des récoltes des dattes et des olives qui s’épanouissent sur ce terrain fertile. Cette richesse agricole fit de Bahareyya une étape clef pour les caravanes en route pour la Mecque. Aujourd’hui, les 4x4 asiatiques font concurrence aux dromadaires… Mais les charrettes à âne restent le moyen de locomotion privilégié des oasiens.

C’est d’ailleurs grâce au faux pas d’un âne dans un trou que l’on a découvert une formidable nécropole en 1996. Située non loin du village de Bawiti, cette Vallée des momies dorées a révélé 200 sarcophages richement décorés. Les experts estiment que des dizaines de milliers de momies seraient encore ensevelies ! Dix d’entre elles sont exposées dans un petit musée sur la butte de Qarat Qsar Salim, près de deux tombeaux ouverts au public.

Bahareyya est la porte d’entrée du désert noir dont les dunes pyramidales recouvertes de basalte forment un formidable terrain de jeux pour les randonneurs. Après quelques kilomètres, c’est un tout autre spectacle qui vous attend : le parc national du désert blanc, un site minéral dont la porte d’entrée est marquée par la Montagne de Cristal. Approchez de l’arche pour voir la finesse de cette roche, surtout si vous avez la chance d’arriver à la tombée de la nuit. Un peu plus loin, le désert blanc déploie ses étranges concrétions calcaires sculptées par le vent. Tantôt pain de sucre, meringue, champignons ou iceberg, les formes varient au fil des kilomètres. On aime à imaginer ici un Sphinx, là un clou, un aigle ou une poule...

Pour découvrir cet extraordinaire décor géologique, vous pourrez organiser une excursion en 4x4, en dromadaire ou en randonnée, depuis Bahareyya, ou la ville de Farafra, au sud du désert. Quel que soit le mode de locomotion, bivouaquer sous les étoiles une ou deux nuits est nécessaire pour s’imprégner de l’atmosphère et observer les coucher et lever du soleil qui donnent des teintes roses ou bleutées à cette banquise des sables.

Texte : Carine Keyvan

Mise en ligne :

Égypte Les articles à lire

L’origine de ses pyramides et temples remonte aux temps antiques des pharaons : de la...

Voyage Égypte

Bons Plans Voyage

Services voyage