La République dominicaine autrement

L'héritage des Taïnos

L'héritage des Taïnos
Julien Nessi

Etonnant ! Bien qu’on l’ignore parfois, les Taïnos nous ont transmis un certain nombre de mots qui sont toujours vivants dans la langue française. En voici quelques exemples :

- Canot et canoë viennent de « canoa », terme qui désignait les pirogues creusées dans les troncs d’arbre.
- Barbecue dérive de « barbacoa » qui désignait les grils servant à cuisiner.
- Cacique garde sa signification indigène de « chef »
- Avec le « hamac » en coton, les Taïnos ont légué à l’Europe le mot et la chose. L’Ancien Monde fut fasciné par l’ingéniosité du procédé. Immédiatement après sa découverte, les marins installèrent des hamacs sur tous les bateaux.
- Le tabac est aussi un héritage taïno. Les Indigènes fumaient le « tabaco » en confectionnant de véritables cigares de feuilles roulées. Les célèbres havanes de Cuba ou de Saint-Domingue sont donc les héritiers directs d’une haute tradition d’origine préhispanique.
- Le « maïs », répandu dans toute l’Amérique précolombienne, était cultivé aux Antilles mais n’était pas originaire des îles. Cependant, c’est par l’intermédiaire des Taïnos qu’il a été connu des Espagnols.
- Le fruit tropical « goyave » tire également son nom de la langue des îles, « guayaba ».
- Le mot « yuana » a donné naissance à l’iguane dans la langue française. C’est un mot taïno ou caraïbe.

Texte : Julien Nessi

Mise en ligne :

République dominicaine Les articles à lire

Voyage République dominicaine

Bons Plans Voyage

Services voyage