Casablanca la méconnue

Pour en savoir plus

Voyager

Jet4You
À partir de 44 € l’aller/retour de Paris Orly, Lyon, Marseille et Bruxelles Sud vers Casablanca.
Tél. France : 0-811-61-44–44.
Tél. Belgique : 078-160-222.
Internet : www.jet4you.com

Dormir

Hôtel Central
Très bonne ambiance, déco typique et confort moderne, en plein cœur de la médina.
20, place Ahmed El Bidaoui, 20 000 Casablanca.
Prix : 200 DH (18 €) par personne la nuit.

Manger

La Corrida
Superbe patio sous les arbres, décoration kitsch à la gloire de la tauromachie (les arènes de Casa furent détruites en 1972), atmosphère et nourriture délicieuses, aux bons soins de Malika.
35 rue Al Araâr (ex-Gay Lussac), Mers Sultan, 20 000 Casablanca.
Tél. : 00-212-22-27-81–55.
Fermé le dimanche.

Solidarité féminine
Cette association soutient les mères célibataires via la formation professionnelle, une crèche, un restaurant et un hammam.
Quartier Palmier
Tél. : 00-212-22-25-46–46.
Ouvert du lundi au vendredi entre midi et 14 h. Excellent couscous le vendredi. 30 DH.

Faire

Festival de Casablanca
Musique, breakdance, cinéma, art urbain : LE festival populaire et fédérateur des Casaouis.
Internet : www.festivaldecasablanca.ma

L’Boulevard
Plus gros rendez-vous de musiques actuelles d’Afrique, ce festival 100 % associatif fêtera ses dix ans en juin 2008.
Internet : www.festivaldecasablanca.ma

Casa mémoire, visite guidée
Association de sauvegarde et de sensibilisation pour le patrimoine architectural.
Le dimanche de préférence. 600 DH par groupe, 10 personnes maximum. Très instructif.
Tél. : 00-212-22-47-49–91.

Lire

Casablanca en mouvement, Zakya Daoud avec Souad Guennoun, éditions Autrement, 2005.
Portraits de ceux qui, connus ou anonymes, font bouger les choses dans cette mégalopole souvent décriée mais pourtant vive, complexe et créative.

Casablanca, mythes et figures d’une aventure urbaine, Monique Eleb et Jean-Louis Cohen, Casablanca/Paris, éditions Belvisi/Hazan, 1999.
Met en lumière le théâtre de la modernité architecturale du XXe siècle qu’a été Casa entre les années 20 et 50.

55 Degrés de fièvre, Tito Topin, Prix Mystère de la critique en 1984.
Selon Zakya Daoud, Casablanca est à Tito Topin ce qu’est Oran à Albert Camus dans La Peste.

TelQuel
Newsmagazine indépendant au ton vif, qui bouscule les tabous de la société marocaine. 15 DH.
Internet : www.telquel-online.com

Le Journal hebdomadaire
Newsmagazine indépendant, symbole du combat pour les droits de l’homme au Maroc. 15 DH.
Internet : www.lejournal-hebdo.com

Exit – Urban guide
Guide culturel mensuel. Pour savoir ce qui s’y passe quand vous êtes sur place. 10 DH.

Voir

Ali Zaoua de Nabil Ayouch, 2000.
L’enfance des rues vue par un œil lucide et poétique, sans fard ni misérabilisme.

À Casablanca, les anges ne volent pas de Mohamed Asli, 2003.
Destins croisés et rêves malmenés de trois anonymes du Casa contemporain.

Marock de Laïla Marrakchi, 2005.
Chronique de la jeunesse dorée casablancaise, entre excès, malaise et naïveté.

WWW-What a Wonderful World de Faouzi Bensaïdi, 2006.
Trois destins se croisent à Casablanca sur fond d’humour noir et de surréalisme burlesque.

Wake up Morocco de Narjiss Nejjar, 2006.
Un hymne aussi patriote que cinglant sur le Maroc tel qu’il se rêve.

Écouter

Hoba Hoba Spirit
Chroniques marocaines piquées d’humour abrasif sur fond de chaâbi-rock énergétique.
Internet : www.hobahobaspirit.com

Darga
Bouillonnante fusion de ska-funk-chaâbi-gnaoua pour une gorgée de punch solaire et entêtant. Internet : www.myspace.com/darga

Bigg
Rap brut de coffre et anti-langue de bois dont le rappeur poids lourd se fait surnommer « le vulgaire ». Internet : www.alkhasser.skyrock.com

Texte : Cerise Maréchaud

Mise en ligne :

Maroc Les articles à lire

Voyage Maroc

Bons Plans Voyage

Services voyage