Le Licancabur, au-dessous du volcan

Le triangle d’or : Uyuni, Tupiza, San Pedro de Atacama

Le triangle d’or : Uyuni, Tupiza, San Pedro de Atacama
Bénédicte Bazaille

Le succès croissant de la région s’est logiquement répercuté sur les trois villes limitrophes, Uyuni et Tupiza en Bolivie, San Pedro de Atacama au Chili. Perchée à 3 600 m d’altitude, Uyuni est de loin la plus austère des trois. Un froid glacial qui paralyse, des vents violents qui balayent les rues poussiéreuses… une atmosphère de Far West un rien glauque. Une petite mise en bouche avant le Sud Lípez en somme, puisqu’en plus de l’altitude, on trouve des tas de petits hôtels mal chauffés et ouverts aux courants d’air...

Tupiza a beau culminer elle aussi à 3 000 m, le climat est plus doux, la vie un peu plus facile. Perdue au fin fond de la Bolivie, à plus de sept heures de piste d’Uyuni, elle attire surtout les voyageurs en provenance d’Argentine. Beaucoup moins touristique que les deux autres, elle recèle néanmoins une adresse précieuse, Tupiza Tours : plus qu’une agence, une mine d’infos sur la région.

Avec ses maisons en adobe et son centre classé, San Pedro se révèle la plus séduisante. À 90 % consacrée au tourisme, elle soigne son image, et parvient malgré tout à conserver un petit air tranquille… du moins hors saison ! À une heure et demie seulement de l’aéroport le plus proche, celui de Calama, elle est de loin la plus accessible. Pour se rendre à Uyuni ou à Tupiza, il faut faire des heures et des heures de piste : toute une aventure...
Enfin, ironie du sort, San Pedro la chilienne est la plus proche des trésors du Sud Lípez.

Texte : Bénédicte Bazaille

Mise en ligne :

Chili Les articles à lire

Voyage Chili

Bons Plans Voyage

Services voyage