Manhattan, côté jardin

Criquets contre bulldozers

Criquets contre bulldozers
Chantal Dussuel

Dès le milieu des années 80, le quartier renaît de ses cendres. Les promoteurs immobiliers lorgnent sur ces espaces verts improvisés où l’on pourrait construire des immeubles désormais très rentables. La ville envoie parfois des bulldozers à l’aube pour raser un jardin. Élu maire en 1994, Rudolph Guiliani décide de vendre au plus offrant ces parcelles qui ne rapportent rien. Militants et habitants se mobilisent.
En 1998, ils arrivent à annuler une vente aux enchères de jardins en libérant dans la salle un millier de criquets ! Certains s’enchaînent aux grilles des jardins pour stopper les bulldozers. D’autres plaident habilement leur cause auprès des médias et des autorités judiciaires de l’État de New York. Car ces jardins communautaires sont quasiment les seuls espaces verts du quartier. La chanteuse Bette Midler se rallie à la cause. En 1999, l’organisation qu’elle a fondée rachète 112 jardins répartis dans toute la ville pour près de 4 millions de dollars.

Texte : Chantal Dussuel

Mise en ligne :

États-Unis Les articles à lire

Voyage États-Unis

Bons Plans Voyage

Services voyage