Le Goût de Lille

Auteur : Textes choisis et présentés par Jean-Noël Mouret

Editeur : Éditions Mercure de France

128 Pages

Le Goût de Lille

Quelles visions les écrivains ont-ils (eues) de Lille ? Le Goût de Lille, recueil de textes choisis et présentés par Jean-Noël Mouret, permet de se faire une petite idée de la capitale du Nord vue par la littérature.
Lille, capitale européenne de la culture en 2004, a changé considérablement ces dernières années, en gommant les signes du déclin industriel de la région. Toutefois, dans les textes de cette anthologie, la ville semble indissociablement liée à son passé ouvrier et à la condition misérable de ses prolétaires. Au XIXe siècle, Adolphe Blanqui et Victor Hugo ont ainsi choisi Lille et ses logements insalubres pour dénoncer le triste sort réservé par la République à ses classes laborieuses.
Plus récemment, des auteurs comme Michel Quint ou Lakhdar Belaïd ont décrit la métropole frappée par la crise et la désindustrialisation. Un décor lourd entre centre commercial à la dérive, squatt et canaux aux eaux glauques. « Le Nord, ça rime avec la mort », écrit même Marie Desplechin, native de Roubaix. Bref, Lille apparaît comme le décor idéal pour les polars ou la critique sociale.
Toutefois, sous d’autres plumes, le cité nordique prend les couleurs des souvenirs d’enfance ou des histoires de famille (Archives du Nord de Marguerite Yourcenar). Pour Dimitri Vazemsky, elle constitue un creuset où, comme à Wazemmes, le petit-fils d’ouvriers polonais côtoie le fils de maraîchers marocains, sur l’air du célèbre P’tit Quinquin d’Alexandre Desrousseaux. Au-delà de ces contrastes, la figure humaine semble relier les textes du recueil. Comme si Lille, plus que par ses pierres, valait avant tout par l’étonnant concentré d’humanité qu’elle renferme…

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Je commande ce livre

Nord-Pas-de-Calais Les articles à lire

Voyage Nord-Pas-de-Calais

Bons Plans Voyage

Services voyage