Histoire du Moyen-Orient

Auteur : Georges Corm

Editeur : Éditions de la Découverte

170 Pages

Histoire du Moyen-Orient

Constamment à la une de l’actualité, le Moyen-Orient semble conserver tous ses mystères pour le commun des mortels. Ce court ouvrage inédit, sorti directement en poche, réussit son objectif : synthétiser des données essentielles permettant de mieux comprendre ce qui se passe là-bas.
Au fait, qu’est-ce que le Moyen-Orient ? Même si la délimitation de cette zone varie selon qui en définit les contours, on peut admettre celle-ci : elle est constituée de la Turquie, de l’Iran, de la Mésopotamie, de la péninsule Arabique et de l’Égypte. Brassant géographie, histoire, anthropologie, économie et politique, Georges Corm raconte le rôle des reliefs et climats dans la constitution des structures très anciennes qui persistent aujourd’hui.
Des hauts plateaux au Nord, des déserts au Sud, deux grandes plaines fertiles seulement (celle du Nil et celle qui est traversée par le Tigre et l’Euphrate), des bords de mer orientés des deux côtés du monde. Et des routes reliant Europe, Asie et Afrique qui ont fait de ces « terres ouvertes aux quatre vents » un grand carrefour de civilisations.
C’est en effet là que sont nés le monothéisme et l’écriture, que se sont échangées denrées, techniques et idées. Remontant au plus loin dans le temps, Corm dresse la longue liste des peuples qui ont dominé le Moyen-Orient avant que la région ne se partage entre trois grands blocs : turc, iranien et arabe, sans oublier les minorités kurde, arménienne, israélienne, etc.
L’auteur en arrive à l’époque moderne et tâche d’expliquer les raisons pour lesquelles l’ensemble des sociétés moyen-orientales a connu une certaine stagnation à partir du XVIe siècle, lorsque les Ottomans furent bloqués dans leur expansion et que les Européens contournèrent les routes commerçantes ancestrales par les océans et se tournèrent vers les Amériques. Quand ils retrouvèrent le chemin du Moyen-Orient à partir du XIXe siècle, c’est avec des vues colonisatrices et la volonté de capter le pétrole à leur profit. Orient et Occident entrent alors de nouveau dans un rapport conflictuel, comme au temps des croisades médiévales, atténué par de multiples contacts positifs.
L’auteur conteste cependant le concept de choc des civilisations, rappelant tout ce qui rapproche Orient et Occident, par exemple une histoire commune durant l’Antiquité. Mais la guerre impériale menée par les États-Unis en Irak et l’instrumentalisation de la religion par les islamistes, ainsi que de multiples conflits locaux écrasent six millénaires d’histoire que restitue Georges Corm, économiste et homme politique libanais. Un essai à lire pour s’éclaircir les neurones avant de se plonger dans le brouhaha médiatique simplificateur.

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Je commande ce livre

Les articles à lire

Bons Plans Voyage