Les Paradoxes de l’eau

Auteur : Didier Bergounhoux et Rinaldo Depagne

Editeur : Éditions du Garde-Temps

78 Pages

Les Paradoxes de l’eau

Les Paradoxes de l’eau, le titre de ce livre ne pouvait être mieux choisi. De la sécheresse aux inondations, la vie du Burkina Faso nous est racontée ici à travers plus de soixante-dix magnifiques photos en noir et blanc de Didier Bergounhoux, auteur de nombreux reportages photo sur ce continent. Par la sobriété de ses commentaires, le journaliste, spécialiste de l’Afrique, Rinaldo Depagne, qui vit actuellement au Burkina Faso, témoigne des problèmes et des contradictions que vivent, chaque année, les Burkinabés dans la gestion de leurs réserves d’eau. Survivre à une sécheresse d’environ huit mois, d’octobre à mai, et faire parfois plus de huit kilomètres à pied pour trouver un puits qui ne soit pas à sec, voici ce à quoi ce peuple est souvent confronté. Il doit donc faire preuve d’une grande ingéniosité pour faciliter son quotidien : tout le monde, du gouvernement au petit consommateur, se mobilise, chacun avec ses moyens. Les réserves d’eau étant inégalement réparties sur le territoire, les caprices de la pluie laissent souvent des régions entières exsangues, transformant les anciens lacs en déserts, la terre craquelée par la sécheresse. Puis l’eau arrive. Parfois trop violemment, elle provoque des inondations. Parfois trop faiblement, elle ne peut garantir l’approvisionnement de tous. Mais au « pays des hommes intègres », car c’est ce que signifie « burkina faso », on partage. Héritage du gouvernement communiste de Sankara, dans les années 1980, les gros consommateurs payent l’eau plus cher pour permettre aux plus modestes de payer moins. Ce voyage au fil de l’eau donne une belle leçon de vie et de solidarité.

Texte : Marie Berkrouber

Mise en ligne :

Je commande ce livre

Voyage Burkina Faso

Bons Plans Voyage

Services voyage