Habitats nomades

Auteur : Denis Couchaux

Editeur : Alternatives, collection Anarchitecture

191 Pages

Habitats nomades

Les tentes, tipis, yourtes et autres igloos font rêver le sédentaire. « Vive la liberté ! » s’exclame-t-il. Oui mais, se dit-il aussitôt, c’est un peu inquiétant de vivre comme ça, en plein vent, dans le froid polaire ou les chaleurs torrides du désert… Finalement, que savons-nous de ce mode de vie rencontré partout sur la planète ? Pas grand-chose, il faut bien le reconnaître. C’est pour cette raison qu’on louera Denis Couchaux d’avoir commis ce livre extrêmement précis, concis et clair, dans lequel il nous raconte qui sont les peuples nomades, de quelle manière ils voient le monde et les raisons pour lesquelles ils ont conçu leur habitat comme ci ou comme ça. Il a divisé son ouvrage en cinq parties distinctes. La première et la dernière sont consacrées aux nomades en général. Quant aux habitats, il les regroupe en trois types : huttes, tentes et, cas à part, les habitations des Tsiganes. Les huttes sont des abris que l’on construit rapidement, à partir de matériaux trouvés sur place. En général, on les abandonne quand on va voir ailleurs si l’on y est. Pratique non ? La deuxième famille comprend les fameuses tentes noires des déserts, un abri que l’on tend quasiment à ras du sol. On y classe aussi les yourtes circulaires et les tipis, ces sortes de cheminées flexibles en forme de cône. De nombreux détails pratiques sont livrés par l’auteur, architecte de formation. Illustré par des x schémas, l’ouvrage donne l’impression qu’il n’est guère compliqué de se bâtir un habitat nomade. Voilà une impression certainement illusoire. Mais quand il est question de rêve…

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Je commande ce livre

Les articles à lire

Bons Plans Voyage