Copenhague - La fin du quartier libre de Christiana ?

La saga de Christiana, le plus grand squat autogéré d’Europe, touche sans doute à sa fin. Le 18 février, la Cour suprême danoise a confirmé que ce quartier phare de Copenhague et des seventies, très convoité par les promoteurs immobiliers, devait céder son terrain à l'Etat danois qui en est le propriétaire.
Après plusieurs années de lutte, il semble donc que le gouvernement danois, issu d’une coalition réunissant la droite et l’extrême-droite, a eu la peau de Christiania, la « ville libre » de Copenhague, dernier bastion du Peace and Love.
Christiana est en effet un symbole de la culture alternative, qui a de quoi hérisser le poil des conservateurs et des réacs. Ce quartier fut créé le 26 septembre 1971 : quelques hippies ont alors envahi une caserne abandonnée pour y planter le « drapeau de la liberté » et créer une société alternative, guidée par les idéaux de l’amour et de la paix, où les drogues douces sont en vente libre et les maisons appartiennent à la communauté. Habitée par un millier de personnes, dont 250 enfants, Christiania est aujourd’hui devenue une attraction touristique avec jusqu'à un million de visiteurs par an.
Le ministre des Finances danois a toutefois entamé des négociations avec les Christianites afin d’éviter la solution musclée de l’expulsion. Espérons qu’en mettant une nouvelle fois l’imagination au pouvoir, nos valeureux Astérix de la contre-culture parviennent à trouver une solution pour ne pas disparaître…

Plus d'infos sur le net : Le Monde

Infos destination : Copenhague, Danemark

Actus Danemark

Danemark Les articles à lire

Le Danemark peut aisément se visiter à vélo. Le royaume est en effet riche de 12 000 km...

Voyage Danemark

Bons Plans Voyage

Services voyage