Le millénaire de Hanoi

Le millénaire de Hanoi
anna4331

Capitale du Viêt Nam réunifié depuis la fin de la guerre en avril 1975, Hanoi fête en octobre 2010 l’anniversaire du millénaire de sa longue et douloureuse histoire. Cette célébration est aussi l’occasion pour la capitale de se refaire une beauté. Tour d’horizon des manifestations et sélection des lieux coup de cœur à Hanoi.

« La ville du Dragon qui prend son essor »

C’est une longue histoire, le site de Hanoi étant occupé depuis très longtemps… Il y a d’abord eu un lointain désir d’absorber et d’imiter la civilisation chinoise. L'influence de la Chine durera environ 1 000 ans, la ville étant sous protectorat des dynasties chinoises de 111 av. J.-C. à 938 ap. J.-C. AU Xe siècle de notre ère, les Vietnamiens s'émancipent de l’empire du Milieu devenu trop envahissant.

De 1010 à 1225, la dynastie vietnamienne des Lý est au pouvoir. En 1010, l’empereur Lý Thái Tổ, le grand vainqueur des Chinois, déclare : « Nous voulons transférer la capitale à Đại-La, entre le Ciel et la Terre, là où le Dragon s’enroule et le Tigre s’assied, à la croisée du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest ». La capitale s’appelle d’abord Thang Long : « la ville du Dragon prenant son essor ». Dans la mythologie vietnamienne (commune avec celle de la Chine), le Dragon est un animal sacré, puissant symbole du pouvoir impérial, garant de la paix, de la stabilité, et de la force.

Le XVe siècle est l’âge d’or de Thang Long, qui continue de s’appeler ainsi jusqu’en 1788. En 1806, suite à un changement de dynastie au pouvoir, la capitale est transférée à Huế, et elle le reste jusqu’à l’arrivée des colonisateurs Français qui font du Tonkin un protectorat. En 1831, Thang Long change de nom et devient Hanoi, qui signifie « la ville en dedans du fleuve ». Elle est la capitale de l’Indochine française en 1902. En 1954, après la bataille de Dien Bien Phu, le Viet Nam est coupé en deux pays politiquement antagonistes, dirigés par deux capitales distinctes : Hanoi au nord, et Saigon (aujourd’hui Hồ Chí Minh-Ville) au sud.

En avril 1975, après des années d’une longue guerre fratricide, le Nord et le Sud sont réunifiés et placés définitivement sous la mainmise du Nord. Hanoi est depuis cette date la capitale du Viêt Nam réunifié. Curieusement, miraculeusement même, Hanoi est sortie quasiment intacte de ces années de guerres. Les bombardements aériens de Noël 1972, ordonnés par Nixon, ont visé des cibles stratégiques, épargnant la vielle ville de Hanoi, et son noyau dur, le quartier labyrinthique des 36 rues et corporations, ainsi que le quartier colonial de style français.

La rencontre et le choc de ces deux cultures si différentes, l’asiatique (influencée par la civilisation chinoise) et l’européenne (marquée par la colonisation française), ont apporté leur contribution au physique et au caractère de Hanoi, lui donnant un visage et une personnalité uniques. On peut l’accepter ou le rejeter, mais on ne peut pas faire comme si cela n’avait pas existé. Il faut donc composer avec cette mémoire et ce patrimoine hybride (chinois, asiatique, français). Le contraire s’appellerait un déni historique. Là, résident le charme étrange, le mystère de Hanoi et du pays.

Les festivités du millénaire

Les festivités durent dix jours. Les deux grands moments seront l’inauguration, le 1er octobre 2010 et la clôture, le 10 octobre 2010.

- 1er octobre 2010 : inauguration officielle autour du lac Hoan Kiem, cœur historique de Hanoi. Défilé des 1 000 lanternes le soir.
- 2 octobre : défilés, festival de chansons.
- 3 octobre : festival des Cerfs-Volants.
- Du 3 au 9 octobre : carnaval des troupes d’artistes des différentes provinces.
- 6 octobre : nombreux évènements et spectacles culturels dans les districts autour de la capitale.
- 7 octobre : ouverture de l’exposition sur Thang Long –Hanoi.
- 8 octobre : défilés, spectacles d’artistes et festival de la Danse du Dragon associant une centaine de troupes différentes.
- 9 octobre : défilé militaire sur la place Ly Thai To.
- Dimanche 10 octobre 2010 : clôture des festivités du millénaire. Tout commencera à 6 h du matin par des animations dans les maisons communales, les temples, les pagodes et les écoles du pays.
- 7h-8h : hommage national au président Hô Chi Minh, par les dirigeants du Parti Communiste Vietnamien.
- 20h-22h30 : début de gigantesques défilés d’artistes, chanteurs, musiciens, comédiens venus des provinces, dans le quartier de Ba Dinh et au centre de la capitale. La soirée se terminera par un grand feu d’artifice au-dessus du lac Hoan Kiem.

Les trésors de Hanoi

Pour célébrer son millénaire, Hanoi s’est refait une beauté. Les avenues et les rues ont été fleuries et décorées, les façades anciennes nettoyées et repeintes, les infrastructures améliorées. Les eaux du lac Hoan Kiem ont été dépolluées et les ponts sur le fleuve Rouge ont retrouvé leur jeunesse… Cette grande toilette a redonné à Hanoi sa splendeur passée. La grande dame d’Asie méritait d’être célébrée, et honorée. Petite sélection des plus beaux sites de la ville :

- Le lac Hoan Kiem : cœur historique de Hanoi. On l’appelle aussi le lac de l’Épée restituée, en souvenir d’une légende racontant qu’une tortue sacrée aurait subtilisé une épée impériale capable de vaincre les ennemis. Sur un bras de terre, le temple Ngoc Son du XVe siècle. Sur les rives du lac, se trouvent des avenues ombragées par des flamboyants, et plusieurs monuments de l’époque coloniale et d’autres plus récents.

- Le vieux quartier des 36 rues et corporations : au nord du lac Hoan Kiem, entre le fleuve Rouge et le quartier de la Citadelle, s’étend le centre historique de Hanoi, labyrinthe de rues animées et ruelles bourdonnantes d’activité, encore habitées par de nombreux artisans et commerçants. Autrefois, chaque rue était destinée à une corporation et à un métier. Encore aujourd’hui, les noms demeurent inscrits dans la mémoire urbaine : la rue de la Soie, du Fer, du Bois, du Sucre, de la Chaussure, des Objets votifs, des Vermicelles, des Graines… On s’y promène à pied. Toute visite de Hanoi commence là. L’Unesco ne l’a pas encore classé au Patrimoine de l’Humanité mais c’est à l’étude.

- Mausolée de Hô Chi Minh : on peut voir l’impressionnante dépouille « momifiée » du président Hô Chi Minh, « père de l’indépendance du Viêt Nam ». Le travail d’embaumement du corps du grand homme a été réalisé par un disciple du Soviétique qui avait déjà embaumé le corps de Lénine à Moscou…

- Ancien Palais du gouverneur de l’Indochine : on peut se promener dans le parc et admirer ce grand bâtiment d’époque coloniale (fin XIXe siècle), où vécut le président Hô Chi Minh qui le trouvait trop luxueux à son goût. Il s’installa à l’arrière dans un pavillon de style ethnique, plus rustique. On voit encore au garage la Peugeot 404 qui fut sa voiture officielle.

- Pagode du Pilier Unique : parmi les pagodes de Hanoi, celle-ci est la plus insolite car constituée d’un modeste pagodon (daté du XIe siècle, mais restauré plus tard) qui se dresse au-dessus d’un petit étang rempli de fleurs de lotus.

- Temple de la Littérature (photo) : le Viêt Nam est le seul pays au monde qui dédie un temple à la littérature. Construit en 1070, au moment de l’avènement de la capitale, il servait à la fois de collège national, d’université, de conservatoire du savoir intellectuel et de lieu de mémoire (sanctuaire). Les mandarins y préparaient leurs concours. À leur mort, chaque mandarin était immortalisé par une stèle funéraire posée sur une carapace de tortue en pierre sculptée, symbole de longévité.

- Opéra de Hanoi (Nhat Hat Lon Ha Noi) : construit en 1911 et très inspiré de l’Opéra Garnier de Paris, il est le plus grand théâtre du Viêt Nam. De nombreux artistes et troupes internationales y sont venus, et parmi eux le groupe pop-rock français Indochine…

- Pont Long Bien : naguère appelée le Pont Paul-Doumer, il a été construit par les Français en 1902. Il est le plus vieux pont de la capitale. Cette longue structure métallique de 1,6 km enjambe le fleuve Rouge, et supporte toutes les turpitudes de l’Histoire.

- Musée d’Histoire : dans le grand bâtiment d’époque coloniale, il abrita naguère la prestigieuse École Française d’Extrême-Orient. Superbe musée agrandi et restauré, qui présente les trésors de la culture et de l’histoire du pays.

- Musée Ethnographique : le Viêt Nam compte plus de cinquante minorités ethniques qui ne sont pas d’origine vietnamienne. Ce sont des peuples d’origine chinoise (Yunnan), tibéto-birmane, thaï, lao, ou austro-mélanésienne. Ce grand musée très bien fait rappelle cette diversité du peuplement du pays.

- Les villages de métier (artisans) : chaque rue du vieux quartier était consacrée à un métier ou à une corporation. On y trouvait et on y trouve encore des ateliers d’artisans et des boutiques, tous en relation avec des villages de l’arrière-pays de Hanoi d’où ces artisans sont originaires. Une exposition sur ce thème se tiendra en octobre au 38, rue Hang Dao, siège du bureau du Patrimoine de Hanoi. Elle est basée sur un long travail de recherche réalisé par Sylvie Fanchette, la spécialiste du sujet, avec l'appui logistique de la ville de Toulouse.

Pour en savoir plus

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Viêt Nam.

Programme officiel du Millénaire de Hanoi

Sur la ville de Hanoi (son histoire, sa culture, son patrimoine) :

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Vietnam Les articles à lire

Voyage Vietnam

Bons Plans Voyage

Services voyage