Mexique : 200 ans d’indépendance !

Mexique : 200 ans d’indépendance !
Claude Hervé-Bazin

En 2010, le Mexique célèbre à la fois le bicentenaire de son indépendance et le centenaire de la révolution de 1910. Avec le sens de la fête qu’on lui connaît… Et ce n’est pas tout : 2011 sera, quant à elle, l’année du Mexique en France. L’occasion de mieux connaître ce grand pays d’Amérique latine…

Deux révolutions, un pays

Au Mexique, 2010 est une année à marquer d’une pierre blanche : le bicentenaire de l’indépendance et le centenaire de la révolution de 1910 sont fêtés cet automne. Deux événements fondateurs de l’histoire de ce jeune pays. Rien de moins ! Et, au Mexique, où on ne prend pas la fête à la légère, les anniversaires vont être célébrés comme il se doit.

Avant de parler du programme des manifestations, voici un bref rappel historique… La guerre d’indépendance symbolise la naissance de la Nation mexicaine. Une authentique épopée dont un curé, nommé Hidalgo, est à l’origine. Le 15 septembre 1810, inspiré par les idées des Lumières, l’intrépide homme d’église, depuis la paroisse de Dolores, encourage le peuple mexicain à prendre les armes contre le gouvernement colonial espagnol. C’est le début d’une guérilla qui va durer onze ans jusqu’à l’acte d’indépendance du Mexique, le 28 septembre 1821. Adieu les colons, et bonjour la République.

Un siècle plus tard, une nouvelle révolution éclate. Après la réélection du vieux dictateur Porfirio Diaz, Francisco Madero, surnommé l’ « apôtre de la révolution », lance un appel à l’insurrection générale. Nous sommes le 20 novembre 1910. Élu président en 1911, il est assassiné en 1913. S’ensuivent une dictature et une guerre civile. Les révoltes paysannes (menées par les fameux zapatistes !) éclatent dans tout le pays, les assassinats et les violences se multiplient.

Une nouvelle constitution dite « révolutionnaire » voit le jour en 1917. Elle abolit notamment le système des haciendas, les grandes propriétés terriennes. Mais la « révolution » n’est pas finie… Dès les années vingt, le Partido Nacional Revolucionario prend le contrôle du pays. Devenu Parti Révolutionnaire Institutionnel (sic !), il va demeurer au pouvoir jusqu’au début des années 2000 en étant finalement assez peu… révolutionnaire !

Les festivités au Mexique

Ces deux révolutions, qui tiennent une place majeure dans l’Histoire mexicaine, sont célébrées chaque année en grande pompe selon une tradition bien codifiée.

Septembre, le « mois de la Patrie », met le Mexique en liesse. Célébrations folkloriques et commémorations historiques sont de rigueur. Dans la nuit du 15 au 16 septembre, le président de la République fait revivre le cri du prêtre Hidalgo et sonne la cloche du Palais National (photo). Le drapeau du Mexique se lève, sous le cri du président : « Viva Mexico ! Viva Mexico ! Viva Mexico ! », repris par la foule. L’événement attire plus 500 000 spectateurs chaque année. Tout au long du mois de septembre, la fierté nationale anime les villes : on déguste des plats traditionnels et les Mariachis s’en donnent à cœur joie…

Le 20 novembre, pour l’anniversaire de la révolution mexicaine, on assiste à des défilés civiques et sportifs qui font descendre dans la rue tous les corps de l’armée et des clubs de sport. Si le défilé de Mexico est spectaculaire, toutes les villes organisent des manifestations à différentes échelles. La fête de la Révolution prend une saveur toute particulière au Chiapas. Les écoliers de San Cristóbal de Las Casas, par exemple, défilent en costumes zapatistes.

2011 : année du Mexique en France

Vous reprendrez bien un peu de Mexique en 2011 ? Après la Chine en 2004, le Brésil en 2005 et la Russie en 2010, le pays sera à l’honneur l’année prochaine en France. Les présidents de la République français et mexicain ont souhaité célébrer l’amitié entre leurs deux nations. Une occasion unique de découvrir la richesse et la diversité de la culture mexicaine : sa musique, sa production artistique, mais aussi son art de vivre et sa gastronomie ! Les spectacles, festivals et expositions seront nombreux, tout comme les débats intellectuels et les conférences.

Le programme n’est pas encore finalisé, mais quelques manifestations alléchantes sont d’ores et déjà prévues : grande exposition au musée d’Orsay, au Louvre et à l’Orangerie (Frida Kahlo et Diego Rivera) à Paris, création d’un opéra baroque à Versailles, fête à Rio Loco à Toulouse, hommage aux Rencontres de la Photographie à Arles…

Pour en savoir plus

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Mexique.

Office de tourisme du Mexique

Texte : Camille Poirier

Mise en ligne :

Mexique Les articles à lire

Voyage Mexique

Bons Plans Voyage

Services voyage