Le Centre Pompidou s’installe à Metz

Le Centre Pompidou s’installe à Metz
© Shigeru Ban Architects Europe et Jean de Gastines Architectes / Metz Métropole / Centre Pompidou-Metz / Photo Roland Halbe

Ce n’est pas tous les jours que l’on inaugure une grande institution culturelle ! Pour son ouverture, le Centre Pompidou-Metz offre une succession d’événements artistiques et festifs du 12 au 16 mai 2010. De plus, durant ces journées, les visiteurs peuvent accéder librement à tous les espaces publics du bâtiment. Celui-ci est doté de formes surprenantes : gageons qu’il va vite devenir un des sites les plus courus de la grande cité lorraine !

Un centre autonome

Attendue depuis des années, l’institution de Metz ne se résume pas à une antenne version décentralisation du prestigieux site de Beaubourg. Si les liens entre le Centre Pompidou de Paris et son cousin lorrain sont évidents, ce dernier concevra lui-même son programme d’expositions temporaires. A la faveur de celles-ci, on pourra voir des œuvres issues des très riches collections du musée national d’Art moderne installé dans l’institution parisienne, mais pas seulement.

Financé majoritairement par la Communauté d'agglomération de Metz-Métropole, il s’agit donc d’un lieu doté d’une identité propre. Cela dit, la mission que le Centre Pompidou-Metz va remplir est la même que celle qui assure le succès du site parisien : faire découvrir à un large public toutes les formes d’expressions artistiques des XXe et XXIe siècles.

Un lieu singulier

On dirait un chapeau chinois… Ou bien un chapiteau… Quel sera le surnom que donneront les Messins à leur nouveau temple dédié à l’art moderne ? Au moins ne sera-t-il pas appelé « raffinerie » comme son aîné bâti sur le plateau Beaubourg à Paris ! Situé dans le Quartier de l’Amphithéâtre, à proximité de la gare TGV et du centre-ville, le Centre Pompidou-Metz a été construit en un temps record.

Le projet a été lancé en 2003, la première pierre posée en 2006 et le voici ouvert au public en 2010. Conçu par les architectes Shigeru Ban et Jean de Gastines, il se compose de 5 020 m² de surface d’exposition maculés de blanc (trois galeries de 1 150 m² et une Grande Nef de 1 200 m²), d’un auditorium de 144 places, d’un studio de création, d’un centre de ressources, d’un restaurant, d’un café et d’une librairie-boutique. L’édifice est couvert de modules hexagonaux en bois formant un cannage d’où émergent des tubes parallélépipédiques à l’intérieur desquels se trouvent les galeries. L’ensemble est surmonté d’une flèche qui s’élève à 77 mètres.

A coup sûr, on viendra au Centre Pompidou-Metz pour ses expositions, mais aussi pour son intrigante architecture et son environnement propice à la promenade. L’extérieur du bâtiment est constitué d’un parvis incliné dont les dimensions sont familières aux Parisiens. Et pour cause, c’est une réplique de la Piazza de Beaubourg ! A ceci près qu’il est partiellement végétalisé et complété par des jardins. L’un, au nord, est planté de prunus sur 2 hectares et traversé de passerelles. L’autre, au sud, se partage entre une zone minérale et un espacé orné de bouleaux.

Les journées inaugurales du 12 au 16 mai

Du 12 au 16 mai, deux installations de l’artiste allemand Mischa Kuball mettent en lumières les abords du centre.

Le 15 mai, date qui coïncide avec la Nuit des Musées, le centre est ouvert à la visite jusqu’à 1h du matin.
A 21h30, l’artiste espagnole Maider López organise une performance intitulée « Éclats » avec la complicité du public. Vous êtes invité à porter un parapluie éclairé de l’intérieur (des bénévoles en distribuent gratuitement dès 21h15).
À 22h15, venant de New York, le groupe folk pop expérimental The Books donne un concert.
À 23 h, le fameux Groupe F présente un de ces feux d’artifice aussi spectaculaires que créatifs dont il a le secret.
Enfin, à 23h45, le génial Aphex Twin, un des maîtres de l’électro, propose un « Advanced Laptop DJ Set ».

Le 16 mai, une parade d’enfants défile avec le dragon Graoully de 11h à 13h, heure à laquelle vous êtes convié à participer à un pique-nique géant - tables et chaises sont fournis.

« Chefs-d’œuvre ? », la première grande exposition

La notion de chef-d’œuvre a-t-elle encore un sens aujourd’hui ? C’est la question que pose cette exposition à travers une sélection d’œuvres en tout genre : peinture, sculpture, installation, arts graphiques, photographie, vidéo, œuvres sonores, cinéma, architecture, design...

Elle est divisée en quatre parties : « Chefs-d’œuvre dans l’histoire » (parcours chronologique, Grande Nef), « Histoires de chefs-d’œuvre » (Galerie 1), « Les Rêves de chefs-d’œuvre » (proposition de musée rêvé, Galerie 2), « Chefs-d’œuvre à l’infini » (leur reproduction en images, Galerie 3).

L’exposition est présentée pendant six mois dans sa configuration complète. Puis, galerie par galerie, elle va céder la place à d’autres expos. Calendrier : Grande Nef jusqu’au 25 octobre 2010, Galerie 3 jusqu’au 17 janvier 2011, Galerie 1 jusqu’au 9 mai 2011, Galerie 2 jusqu’au 29 août 2011.

Pour en savoir plus

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Lorraine.

Aller à Metz

La ville est desservie plusieurs fois par le TGV Est au départ de Paris-Est.

Infos pratiques

Centre Pompidou-Metz : 1, parvis des Droits-de-l’Homme. 57000 Metz. Tél. 03 87 15 39 39. Fermé le mardi. Exposition : 7 €. Gratuité sous condition : voir le détail sur le site.

Le site des architectes

Office de tourisme de Metz

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Lorraine Les articles à lire

Voyage Lorraine

Bons Plans Voyage

Services voyage