Le Festival interceltique de Lorient

Le Festival interceltique de Lorient

Le Festival interceltique de Lorient fait partie des événements majeurs de la vie culturelle française. Il réunit en effet chaque année 700 000 festivaliers venus écouter 4 500 artistes professionnels et amateurs ! Et 750 bénévoles contribuent au bon fonctionnement de cette manifestation imposante… Pour sa 37e édition, qui se déroule du 3 au 12 août 2007, le FIL rend hommage à l’Écosse. Les musiciens de ce pays sont donc à l’honneur, tout comme ses attraits touristiques.

Aux origines du FIL

Le Festival interceltique de Lorient a été créé en 1971 sous l’impulsion de Jean-Pierre Pichard et Pierre Guergadic. À l’époque, on sort d’une période partagée entre le déni de la culture bretonne et sa revitalisation. La nation française s’est fondée sous la IIIe République en éradiquant les patrimoines régionaux. Parler breton ou occitan était réservé à la sphère privée. Les chants et danses locaux étaient considérés comme les traces d’un passé archaïque, voire obscurantiste.

Pourtant, un fort courant de résistance à cette politique est toujours resté vivace en Bretagne. Des collecteurs glanaient autant que possible des récits, chants, musiques et danses dans les campagnes. Et, dans les années 1960, de jeunes audacieux entreprirent de mettre au goût du jour les trésors de la musique traditionnelle bretonne. La figure de proue de ce mouvement fut Alan Stivell, chanteur et harpiste qui les mélangea au rock. Le combat était alors en voie d’être gagné. Près de quarante ans après, le Festival interceltique de Lorient est à la fois le témoin et l’acteur de la vitalité d’un culture renaissante.

Interceltisme : ce néologisme signifie que le festival ne se cantonne pas dans la seule diffusion des pratiques bretonnes. Les Celtes forment un peuple dont les origines, encore mal cernées, remontent à la préhistoire. On en trouve la trace un peu partout en Europe. Mais c’est dans les actuels Écosse, Pays de Galles, Cornouailles, Irlande, Bretagne et Galice que l’on s’accorde à trouver les plus importants foyers celtiques aujourd’hui. Chaque année, le FIL invite des artistes de ces pays, ainsi que d’autres venant de régions du monde où ont émigré des ressortissants appartenant à ces nations : États-Unis, Canada, Australie et même Patagonie !

Un programme très varié

Le programme du festival réunit des formes musicales très différentes les unes des autres. Si les amateurs de tradition pure et dure y trouvent leur bonheur, celles et ceux qui apprécient les mélanges sont aux anges. Depuis quatre décennies, les musiques celtes ont pris des allures rock, jazz ou électro et se sont aussi mariées à des traditions extra-européennes. La littérature, la gastronomie, le sport, les arts plastiques et même le monde des entreprises ont également leurs rendez-vous dans le cadre du FIL.

L’Écosse est donc à l’honneur durant l’édition 2007. Un pavillon Écosse se trouve à côté du Palais des congrès. Il y a là de nombreuses animations, musicales et autres. De quoi donner envie de prendre la direction de cette superbe destination qui vit actuellement des heures historiques. Depuis la décentralisation des pouvoirs législatifs (dévolution) de 1999, le Scottish Executive (gouvernement) agit sur la santé, l’éducation, la justice, les affaires rurales et les transports. Beaucoup d’Écossais caressent l’espoir de voir leur pays obtenir son indépendance. Wait and see.

Les temps forts de l'édition 2007

Les festivités se déroulent dans toute la ville et certaines d’entre elles ont lieu en même temps. Prenez donc vos précautions et organisez-vous bien ! Vous avez la possibilité d’assister à des concerts de vedettes et d’aller à la découverte de nouveaux talents. Il y a aussi des rendez-vous hors normes tels que la grande parade des nations celtes, le triomphe des sonneurs, la nuit interceltique et plusieurs nuits magiques, ainsi que des concours où se mesurent ensembles et solistes traditionnels.

Mais le festival, c’est aussi la culture celte dans tous ses états : des expositions d’art contemporain, d’artisanat et de produits celtiques, des espaces consacrés à la gastronomie et à la littérature, des rencontres avec des écrivains et même un marché de produits bio ou issus du commerce équitable. Et puis, n’oublions pas les festou noz. Il y en a tous les soirs.

Voici notre sélection :

Samedi 4 août à 21 h 30 : The Unusual Suspects composé de membres des meilleures formations écossaises comme Blazin’Fiddles, Salsa Celtica, Battlefield Band, Shooglenifty, Peatbog Fairies et Deaf Shepherd. Il y aussi le National Youth Pipe Band (cornemuses).

Samedi 4 août, à 22 h : The Dubliners, très fameux groupe irlandais, à l’Espace Marine.

Samedi 4 août, à 22 h 30 : « Nuit magique Bretagne » au Stade du Moustoir, avec les bagadoù champions de Bretagne 2007 et des feux d’artifice.

Dimanche 5 août, à 21 h 30 : « L’épopée celtique » d’Eddie McGuire avec l’orchestre du festival et The Whistlebinkies, au Grand Théâtre. C’est une œuvre pour orchestre, chœur, bagad ou pipe band, uilleann pipes, bombardes et harpe celtique qui réunit 200 musiciens.

Dimanche 5 août, à 22 h : Sinead O’Connor, à l’Espace Marine. L’Irlandaise chante le répertoire de son nouveau disque, Theology (cd Keltia Musique).

Dimanche 5 août, à 22 h 30 : « Nuit interceltique » au Stade du Moustoir. Avec de nombreux artistes dont Doudou N’Diaye Rose Junior, le bagad Men Ha Tan et le cercle Giz’Kalon. Feux d’artifice à la fin du spectacle.

Lundi 6 août à 22 h : « Grande nuit de l’Écosse » avec The Whistlebinkies, Red Hot Chilli Pipers (sic), Unusual Suspects, pipe band et danseurs, à l’Espace Marine.

Mardi 7, mercredi 8, jeudi 9 août, à 22 h 30 : « Nuits magiques » au Stade du Moustoir avec feux d’artifice à la fin du spectacle.

Mercredi 8 août, à 22 h : Laurent Voulzy, à l’Espace Marine. Amoureux de la Bretagne depuis son enfance, voici le chantre de Belle-Île-en-Mer !

Jeudi 9 août, à 22 h : 55e anniversaire du bagad de Lann-Bihoué avec des invités, à l’Espace Marine. Les 35 sonneurs de cette formation de la Marine nationale est un des meilleurs bagadou.

Dimanche 12 août, à 22 h. Dan Ar Braz, à l’Espace Marine. Le guitariste, créateur à succès de L’Héritage des Celtes, présente ses nouvelles compositions.

Pour en savoir plus

Site du festival
www.festival-interceltique.com

Ville de Lorient
www.lorient.fr

Office du tourisme de Cap l’Orient
Maison de la Mer, quai de Rohan, 56100 Lorient. Tél. : 02-97-21-07-84.
www.lorient-tourisme.fr

Office national du tourisme de l’Écosse
www.visitscotland.com

Le Festival interceltique et la Bretagne, vus par Alan Stivell pour Routard.com.

Lire notre dossier sur les Celtes.

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Les articles à lire

Bons Plans Voyage