La Semaine sainte en Sicile

La Semaine sainte en Sicile
© Fototeca ENIT

Catholiques jusqu’au bout des ongles, les Siciliens commémorent la passion, la crucifixion et la résurrection du Christ avec une ferveur qui dépasse l’imagination. Les habitants de chacune des localités jouent le drame de Jésus-Christ avec émotion et ardeur. Impossible donc d’y échapper si vous vous trouvez sur l’île « aux trois pointes » entre le 9 et le 17 avril. Croyants ou non, suivez les pas des Siciliens sur un chemin de croix des plus étonnants.

Un théâtre manichéen

L’importance de la « Settimana Santa » tient à la grande piété de la population et peut-être aussi à un sens inné de la « commedia dell’arte ». À l’occasion de cette semaine sainte, les routards auront la chance de voir la Sicile dans tous ses états. Car l’île devient la scène d’un théâtre où le profane et le sacré se mélangent dans la joie et la douleur.
Alors que certains trouvent les mises en scène peu adaptées au caractère sacré de cette fête religieuse, d’autres s’en donnent à cœur joie. En effet, nombreuses sont les mises en scène qui représentent le combat entre le bien et le mal.

Quelques exemples :

- La « Diavolata » d’Adrano, situé au sud-ouest de l’Etna. Au centre de la place, une scène est divisée en deux, d’un côté l’enfer, de l’autre le paradis. Les anges affrontent les démons pour qu’ils disent « Viva Maria ».
- La « danse des démons » de Prizzi, situé sur les collines au sud de Palerme. Les habitants du village revêtent des masques sataniques rouge et noir avec des cornes et un nez grotesque. Ils sèment la terreur dans le village et contraignent les passants à leur payer à boire. La lutte entre le bien et le mal se clôt lorsque Jésus et Marie arrivent avec des locaux habillés en anges et obligent les démons à boire à leur tour.
- À San Fratello, dans la province de Messina, à la pointe nord-est de l’île, vous pourrez assister à une mise en scène scabreuse du rôle des juifs dans la crucifixion de Jésus : les habitants, représentant les juifs satisfaits de voir Jésus condamné à mort, se déguisent en diables, cachés sous des masques d’or. Et pendant trois jours, jusqu’au vendredi saint, ils font du village le lieu d’un incroyable raffut.

Passion et pathos à la sicilienne

Les processions de la semaine sainte plongent la Sicile dans le pathos de la passion du Christ. Alors attention : les pénitents seront de sortie ! Le jeudi saint, les femmes portent le deuil et certaines d’entre elles errent dans les rues, à l’image de Marie dans les rues de Jérusalem à la recherche de son fils Jésus. Le vendredi saint, le chemin de croix est recréé dans la plupart des localités pour la procession des mystères, dits « misteri », grands tableaux constitués de statues et représentant des scènes de la passion. Les pénitents, vêtus de noir, portent les « misteri » dans toute la ville. Un conseil aux routards : ne vous affolez pas si vous croisez certains Siciliens pieds nus, léchant le sol ou encore se flagellant, c’est la tradition… Même conseil pour les femmes en pleurs à leur suite.

Les chemins de croix à ne pas manquer !

Pour vivre la semaine sainte façon sicilienne, nous vous proposons quelques processions incontournables :

- « Les Mystères » de Trapani : la procession des mystères, composée de 18 groupes sacrés, est très convoitée. Elle commence le vendredi 14 avril dans l’après-midi (entre 14 h et 16 h) et prend fin le samedi, de 13 h à 15 h. Au départ de l’église baroque du Purgatoire, un parcours de deux kilomètres engage toute la ville à exhiber ses richesses : élégants habits noirs pour les hommes et bijoux pour les femmes. Les Mystères datent du XVIIe siècle et s’inspirent de scènes citées dans les textes sacrés ou dans les Évangiles apocryphes. Chaque Mystère est porté par au moins dix hommes (appelés les « massari ») au rythme de la fanfare.
- La procession de la Real Maestranza à Caltanissetta : si vous êtes au cœur de l’île, ne manquez pas cette procession spectaculaire. Environ 400 représentants des différentes corporations des arts et métiers participent à cette procession. Le mercredi 12 avril, le cortège est guidé par un capitaine vêtu selon la tradition du XVIIIe siècle : frac, bicorne à plume noire et cocarde tricolore, épée à la ceinture… Jeudi saint : défilé de chars sur lesquels sont posés des groupes sculpturaux en bois représentant des scènes du chemin de croix. Et le vendredi est consacré au Christ noir : un crucifix noir datant du XVIe siècle est porté par des cueilleurs de légumes qui chantent des litanies funèbres. Une procession qui mérite le détour.
- La semaine sainte à Enna : les célébrations commencent le dimanche des Rameaux avec un défilé des confréries à travers la ville, une procession en costume espagnol traditionnel et une marche funèbre rythmée par la fanfare locale. Chaque confrérie (15 au total) part de son église et se retrouve devant la cathédrale pour adorer l’eucharistie. Puis vient le vendredi saint : à la tombée du jour, les confréries se rassemblent pour récupérer la « Vierge des sept Douleurs » et la châsse du Christ mort. Les deux images saintes sont portées par des dévots et des membres des confréries encapuchonnés qui traversent la ville. Faites-vous une petite place pour voir ça de plus près.
- La Pâques à Contessa Entellina : dans cette localité de la province de Palerme, le jeudi saint, c’est le jour de la toilette des pieds, alors profitez-en pour nettoyer les vôtres fatigués par la route… Et le vendredi saint, les dévots déposent le corps du Christ, recouvert de fleurs et d’huiles parfumées, dans une arche. Samedi 15 avril, ne manquez pas la cérémonie des baptêmes par immersion qui vaut le détour : liturgie de San Basilio, psaume de la Résurrection… Enfin, le jour de Pâques : messe prévue à la cathédrale de Piana degli Albanesi, puis distribution d’œufs peints en rouge pour célébrer la résurrection du Christ, et défilé de femmes vêtues de somptueux costumes traditionnels.

À voir sur le Web

Office du tourisme italien : www.enit-france.com
Office du tourisme de la province de Trapani : www.processionemisteritp.it
Office du tourisme de la province de Caltanissetta : www.comune.caltanissetta.it
La Semaine sainte dans la province d’Enna : www.comune.enna.it

Texte : Jaïna Arnaud

Mise en ligne :

Italie Les articles à lire

Voyage Italie

Bons Plans Voyage

Services voyage