La fête de l’Olive piquée à Nyons

La fête de l’Olive piquée à Nyons
© AFIDOL

Vous connaissiez les olives vertes, noires, à la grecque, la tapenade et l’huile d’olive première pression à froid n’ont plus aucun secret pour vous ? Mais connaissez-vous l’olive piquée ?
Le 17 décembre, la ville de Nyons, sous-préfecture de la Drôme provençale, célèbrera sa perle noire, fierté locale, lors de la fête de l’Olive piquée. Au programme, séances de piquage, rendez-vous gastronomiques et visite du terroir.

Une tradition renouvelée

Dans le pays des « Baronnies », qui regroupe les communes de Nyons, Buis-les-Baronnies, Mirabel-aux-Baronnies, le pays Voconves et l’enclave des Papes, tout près du mont Ventoux, on recense 1 300 oléiculteurs et 230 000 oliviers trônant sur les flancs de montagne, terres arides et ensoleillées. Son climat et son terroir permettent à l’olivier de se développer pleinement et de donner l’une des olives noires la plus réputée : la tanche.
Les olives piquées au sel sont des olives noires fraîches que l’on déguste au moment de la récolte, peu avant Noël, dans la région de Nyons. Alors qu’il faut attendre six mois pour consommer une olive préparée en saumure, les olives piquées peuvent être dégustées huit à douze jours après la récolte, pour les fêtes de fin d’année, par exemple. Perforée dès la cueillette, l’olive est saupoudrée de sel fin qui la fait « pleurer » pour en expulser l’amertume. Cette préparation, qui confère au fruit un goût vif de noisette et de pruneau, est reconnue par une appellation d’origine contrôlée depuis 1994. Une belle revanche sur la nature puisqu’en 1956, une rude nuit d’hiver ravagea la moitié des oliveraies.
Alors que les Olivades célèbrent l’olive noire en saumure tous les mois de juillet, le syndicat de l’olive noire de Nyons, l’AFIDOL (association française interprofessionnelle de l’olive), l’institut du monde de l’olivier ainsi que la ville de Nyons s’allient, depuis cinq ans, pour mettre à l’honneur l’olive primeur, renouvelant ainsi une tradition de Noël.

Cueillette, piquage et pressage : l’olive, noyau des festivités

Cette journée du 17 décembre sera riche en saveur et en découverte, ou ne sera pas ! Gourmets, gourmands, amoureux de la nature ou simples curieux trouveront leur bonheur parmi les différentes activités proposées par les organisateurs. Côté palais, on commencera les festivités par un marché aux olives piquées et aux produits oléicoles en présence d’une douzaine d’exposants, le tout suivi de dégustations de ces perles noires, bien sûr, mais aussi d’huîtres de Bouzigues (de 10 h à 18 h, place de la Libération). À 11 h 30, sur le parvis de l’office de tourisme, les visiteurs pourront goûter les premières olives piquées et des crus de côtes-du-Rhône. Les cordons bleus peuvent tester leur talent en s’inscrivant au concours de cuisine et réaliser le meilleur cake aux olives noires (de Nyons, bien évidemment) ou la meilleure confiture... aux olives noires de Nyons ! (inscription avant le 16 décembre à 14 h auprès de l’AFIDOL).

Côté pratique, les visiteurs qui apporteront leurs olives fraîchement récoltées pourront les piquer sur place en présence d’un oléiculteur qui leur prodiguera ses précieux conseils (deux séances de piquage, de 10 h à 12 h 30 et de 16 h à 17 h). Les autres pourront s’initier à la fabrication de tapenade, cette purée d’olives et d’anchois si typique du Midi de la France, ou participer aux ateliers « de l’oliveraie au moulin » : cueillettes des olives en compagnie de professionnels, puis découverte de la fabrication de ’huile d’olive au moulin (deux ateliers de deux heures, à 9 h 30 et à 15 h, inscription jusqu’au 17 décembre à 14 h 30 auprès de l’AFIDOL ; participation de 2 €). Une visite commentée du sentier de l’olivier, un chemin pédestre bordé d’oléacées, permettra également de découvrir un patrimoine oléicole et architectural hors du commun. Et pour finir, après vous être rempli le ventre de toutes ces bonnes choses, des conférences et lectures (on vous laisse deviner le thème !) vous donneront l’occasion de nourrir votre esprit.

Nyons pratique

Où dormir ?
- Hôtel Au Petit Nice : 4, avenue Paul-Laurens. Tél : 04-75-26-09-46. La solution la plus économique dans le centre-ville. Réservation après 18 h. Chambres de 30,50 à 45 €, avec ou sans douche. Tenu avec un soin méticuleux par une petite dame dynamique et causante.
- La Picholine : promenade de la Perrière. Tél. : 04-75-26-06-21. Chambres doubles de 54 à 59 € selon la saison. L'étape idéale, isolée dans les hauteurs de Nyons.

Où manger ?
- Resto des Arts : 13, rue des Déportés. Tél. : 04-75-26-48-85. Fermé le mercredi, le samedi midi et du 20 décembre à fin janvier. Menus de 21 à 27 €. Au cœur du vieux Nyons, c’est le rendez-vous des artistes, vignerons gourmands et gourmets de tous poils. Cuisine de tradition, avec une touche personnelle. Goûteux et bien servi. Belle carte de côtes-du-Rhône.
- Quelques restaurants nyonsais proposent des menus spéciaux aux goûts de l’olive locale : La Belle Époque (25, place de la Libération), L’Oliveraie (quart Tuilières), La Farigoule (23, rue des Déportés).

Pour en savoir plus

- Office de Tourisme de Nyons : place de la Libération. Tél. : 04-75-26-10-35. Internet : www.paysdenyons.com. Ouvert de 9 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 45 d’octobre à mars.
- AFIDOL : 40, place de la Libération. Tél. : 04-75-26-90-90. Fax : 04-75-26-90-94. Internet : www.afidol.org.
- L’Institut de l’Olivier : Internet : www.monde-olivier.com. E-mail : monde-olivier@wanadoo.fr.

Texte : Jenaïe Attar

Mise en ligne :

Ardèche, Drôme Les articles à lire

Voyage Ardèche, Drôme

Bons Plans Voyage

Saveur Marché : l’appli pour les marchés

Saveur Marché : l’appli pour les marchés

A voir, à faire
Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Hôtels
Besoin d'évasion ? Réservez votre hébergement dès à présent

Besoin d'évasion ? Réservez votre hébergement dès à présent

Hôtels

Services voyage