Le festival de Helsinki

Le festival de Helsinki
© Sakari Viika

Chaque année à la fin du mois d’août, à l’occasion du festival le plus fréquenté de la Finlande, Helsinki se transforme en centre culturel géant. Du 20 août au 5 septembre, à moins d’être allergique à toute forme d’expression artistique, chacun trouvera manifestation à son goût dans le programme très riche du festival 2004. De concerts en expositions d’art contemporain, du théâtre au cirque, il y aura de l’animation partout dans la ville et tout au long de la journée : le plus difficile, finalement, sera de faire son choix !

Helsinki, capitale des arts pour quelques jours

Le festival de Helsinki porte bien son nom : pendant deux semaines, c’est toute la ville qui est en effervescence. Pas moins d’une trentaine de lieux (des théâtres, des centres culturels, mais aussi des églises, des galeries, des restaurants...) accueillent des manifestations artistiques, attirant chaque année une foule de 300 000 personnes. Cette véritable institution a vu le jour au moment où, ailleurs en Europe, d’autres essayaient de renverser un ordre établi trop poussiéreux : c’était la fin du mois de mai 1968. De cette époque, le festival a gardé un esprit d’ouverture et d’éclectisme qui se reflète dans la variété de sa programmation artistique. Des concerts ? Oui, mais de la musique de chambre comme de la world music. Du théâtre ? Oui, mais le cinéma a aussi la part belle dans le domaine de la fiction, tandis que les arts visuels sont les ambassadeurs des arts plastiques. À ce sujet, notez la diffusion - une première en Finlande - de l’intégralité du fameux cycle vidéo des Cremaster, de l’artiste américain Matthew Barney. Celui-ci avait fait couler beaucoup d’encre lors de sa présentation au musée d’Art moderne de Paris, il y a deux ans. À voir (ou revoir) les 22 et 29 août au Bio Rex.

Artistes finlandais et internationaux : l’exotisme n’est pas toujours là où on le croit

Dans le cadre de son festival, Helsinki met à l’honneur des artistes internationaux renommés, mais également des pointures finlandaises peut-être moins connues sous nos latitudes. Si les noms d’Ahti Lavonen, pionnier de l’art informel finlandais (rétrospective à la Kunsthalle, du 21 août au 3 octobre), ou de Kimmo Pohjonen, virtuose qui utilise son accordéon comme un instrument folk d’avant-garde (les 4 et 5 septembre à la tente de Huvila en compagnie du Kronos Quartet), ne vous disent pas grand-chose, c’est le moment ou jamais de découvrir ces artistes du terroir.
Quant à la programmation internationale, pour ne citer que les célébrités, on pourra assister aux concerts de Susheela Raman (29 août, tente de Huvila), des Mexicains de Los de Abajo (26 août, idem), de l’orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg dirigé par Yuri Temirkanov (20 août, au palais Finlandia), de l’orchestre royal philharmonique de Stockholm dirigé par Alan Gilbert (2 septembre, idem), etc. Il y aura même, - cocorico ! -, Patricia Kaas, dont le concert affiche déjà complet (quel succès !) : elle figure en très bonne place parmi la programmation d’artistes " world "... Eh oui, n’oublions pas que nous sommes en Finlande et que, vu d’ici, la France, c’est exotique.
Parmi les autres manifestations artistiques, citons du théâtre (La Mouette, de Tchekhov, mise en scène par Peter Stein au Théâtre national, les 25 et 26 août), du cirque (Super 8, qui mélange cirque traditionnel et numéros futuristes rythmés par de la musique électronique, les 28 et 29 août et du 1er au 3 septembre à l’Ateneum Hall), de la danse, du jazz, du cinéma, etc.

Des festivals à l’intérieur du festival

La programmation complète, bien trop longue pour tout énumérer, est disponible en anglais sur le site internet du festival. Il y a largement de quoi tenir, pour ceux qui choisiront de se faire un marathon artistique pendant quinze jours. D’autant que les restos et les bars de Helsinki participeront également à cette grande fête culturelle, entre le 19 et le 28 août, en proposant des animations artistiques et des menus spéciaux. La mise en abîme est d’ailleurs l’une des particularités de l’événement : il englobe d’autres festivals qui se tiennent en même temps dans la ville. Le Viapori jazz, qui met en scène des concerts acoustiques d’artistes finlandais reconnus, aura ainsi lieu dans la forteresse de Suomenlinna, classée au patrimoine mondial, du 25 au 28 août. Et dans la nuit du 26 au 27 août, Helsinki by night aura des airs de Nuit blanche : on pourra assister, le plus souvent gratuitement, à des spectacles de rue, tandis que musées et galeries resteront ouverts jusqu’au petit matin.

P’tites adresses

- Office du tourisme de Helsinki, Pohjoisesplanadi 19. Tél. : (00-358) (0)9-169-37-57. Fax : (00-358) (0)9-169-38-39. Internet : www.hel.fi/tourism. E-mail : tourist.info@hel.fi. Ouvert en semaine de 9 h à 20 h et le week-end de 9 h à 18 h. Excellent accueil, en français.

Où dormir ?
- Stadionin Retkeilymaja, Pohjoinen Stadionintie 3B. Tél. : (00-358) (0)9-477-84-80. Fax : (00-358) (0)9-477-84-811. Internet : www.stadionhostel.com. Noctambules impénitents, attention : la porte est verrouillée entre 3 h et 7 h. Propre et confortable. Pour une chambre double, compter 40 euros. Quelques chambres de 3 et 4 personnes, de l’ordre de 18 euros par tête.
- Gasthaus Omapohja, Itäinen teatterikuja 3. Tél. : (00-358) (0)9-66-62-11. Fax : (00-358) (0)9-62-28-00-53. Pour un couple, compter de 60 à 75 euros selon le confort de la chambre. La plus vieille auberge de Helsinki : les patrons se préoccupent d’offrir calme et bien-être à leurs clients, dans un décor simple. Réservation indispensable.

Où manger ?
- Kuu, Töölönkatu 27. Tél. : (00-358) (0)9-27-09-09-73. À la carte, compter entre 18 et 25 euros. À première vue, un resto de quartier calme et retiré. Mais on vient de loin dîner à Kuu, connu des initiés pour ses excellentes spécialités finlandaises.

Infos pratiques

Helsinki festival
Lasipalatsi, Mannerheimintie 22-24. FIN-00100 Helsinki.
Tél. : (00-358) (0)9-61-26-51-00. Fax : (00-358) (0)9-61-26-51-61.
Internet : www.helsinkifestival.fi. E-mail : info@helsinkifestival.fi.
Attention aux prix, ils ne sont pas toujours bon marché : compter 35 euros par exemple pour le concert de Tania Libertad à la tente Huvila le 24 août. Mais on trouvera aussi des manifestations gratuites ou à des prix plus abordables, pour ceux qui souhaitent établir leur programme en fonction de leur budget.
Réservations par téléphone auprès de Lippupiste, au (00-358) 600-900-900 depuis l’étranger (paiement par carte bancaire).

Texte : Clémentine Bougrat

Mise en ligne :

Finlande Les articles à lire

Voyage Finlande

Bons Plans Voyage

Services voyage