Aux origines du tourisme industriel - 3 questions à Bertrand Labès, auteur du Guide des sites industriels

Plusieurs secteurs revendiquent l'initiative du tourisme dit de découverte économique, dont les premières manifestations datent sûrement de l'après-guerre. « Pour faire bonne figure, notamment auprès des Américains, le patronat français a effectué quelques opérations portes ouvertes, dans l'automobile par exemple », explique Bertrand Labès, auteur du Guide des sites industriels. Seules quelques initiatives ont perduré et le tourisme industriel n'a vraiment redémarré que dans les années 1980. En 1985, le ministère du Tourisme crée l'association « Une France à découvrir » pour faire venir les touristes dans les entreprises. Ce type de démarche s'est peu à peu développé dans tous les secteurs, de l'industrie lourde à l'agroalimentaire en passant par les laboratoires et la recherche.

Pourquoi publier un Guide des sites industriels ?
Il y a plusieurs raisons : à titre personnel, j'ai beaucoup randonné en France lors de mes vacances. Tout au long des milliers de kilomètres que j'ai parcourus, j'ai rencontré beaucoup d'artisans, et plus d'une fois, j'ai poussé la porte d'une usine pour découvrir les choses passionnantes qui s'y déroulaient. Je suis curieux des savoir-faire, de la façon dont sont fabriqués les objets les plus usuels et assez nostalgique des « leçons de choses » que l'on dispensait autrefois à l'école. Et puis je pense, et ce n'est pas nouveau, que beaucoup de gens ne veulent plus « bronzer idiot ». Ce guide leur donne des pistes pour pratiquer un tourisme différent.

Quelles sont les entreprises que l'on peut visiter ?
Elles sont très nombreuses, et dans tous les secteurs de l'économie ! Des raffineries pétrolières et sucrières aux centrales hydroélectriques ou nucléaires en passant par des manufactures de couteaux ou de porcelaine, des caves coopératives de vin ou de fromage, des centres de tri postaux ou des stations d'épuration. Parfois des musées sont intégrés, qui présentent un savoir-faire disparu en contrepoint des techniques actuelles.

Les visites sont-elles payantes ?
Les visites d'entreprise sont payantes dans un tiers des cas environ, et ce, pour deux raisons. D'abord parce que l'ouverture d'un site au public impose des normes à respecter et que la mise aux normes a un coût parfois non négligeable pour une petite entreprise, car elle peut être amenée par exemple à acheter des équipements spéciaux. Dans le secteur des industries lourdes, les contraintes imposées par l'exigence de sécurité pour les visiteurs ont aussi un prix. La seconde raison, c'est que des salariés de l'entreprise sont détachés pour servir de guides, et que cela crée un manque à gagner pour l'entreprise.

Dans toutes les régions ?
Il y a encore d'assez grandes disparités. Le Nord, la Bretagne, la Normandie ou Rhône-Alpes sont championnes pour montrer leurs savoir-faire, alors que des départements comme la Sarthe, le territoire de Belfort ou l'Eure-et-Loir ont moins d'expérience.

suite...

Les articles à lire

Bons Plans Voyage