Zapata et le zapatisme

Dossier réalisé par Michel Doussot

© Manolo MylonasVingt millions de personnes visitent chaque année le Mexique, apportant ainsi plus de dix milliards de dollars à ce pays qui se situe au huitième rang des destinations touristiques - ces chiffres sont en augmentation constante. Ce n'est pas rien. Si les voyageurs étrangers se pressent en nombre sur les plages du Pacifique et dans les sites précolombiens, on note qu'une partie d'entre eux ressent une attirance pour les traces laissées par l'histoire récente de la volcanique nation mexicaine. Deux grandes figures légendaires les intriguent ou les passionnent, celles d'Emiliano Zapata et du sous-commandant Marcos.

Commencée le 1er janvier 1994, la révolte des zapatistes de l'État du Chiapas a rappelé aux Mexicains la persistance de problèmes spécifiques dont pâtit une importante partie de leur société depuis la colonisation du pays, les Indiens. Le porte-parole des rebelles a sidéré le monde entier avec sa dialectique révolutionnaire teintée d'humour. Faisant autant référence à la globalisation libérale qu'à la question agraire locale, le « sous-commandant » Marcos est devenu une figure héroïque pour des millions de progressistes à travers le monde. Quoique sa figure… il ne la montre pas, caché sous son passe-montagne.

Cette humilité affichée rappelle celle d'Emiliano Zapata qui, entre 1910 et 1919, a été le fédérateur d'autres Indiens, ceux de l'État de Morelos. Là aussi, les problèmes agraires locaux eurent des répercutions aux niveaux national et international. Comme leur dénomination l'indique, les zapatistes du Chiapas font référence à leurs glorieux aînés.

Dix ans après le début de leur insurrection et près de cent ans après les premières flammèches de la révolution mexicaine dans laquelle Zapata joua un grand rôle, voici un dossier retraçant l'histoire des deux mouvements, sans oublier les événements dramatiques qui les ont précédés et en partie déterminés. Car, même si l'on ne peut la résumer à cela, l'histoire du Mexique est marquée par de vertigineux conflits intérieurs. Colonisation du pays par les Espagnols, esclavage des Indiens, guerre d'Indépendance, innombrables luttes armées pour le pouvoir, révoltes, répressions, révolutions… Ainsi que les combats contre les envahisseurs venus des États-Unis et de France. Des « touristes » alors peu appréciés des Mexicains…

Des états désunis
La révolution dans la révolution
La République s'installe
Insurrection au Chiapas
Pour aller plus loin

Illustration : Zapata © Manolo Mylonas

Les articles à lire

Bons Plans Voyage