Les volcans

Dossier réalisé par Ellonore Bush

L'Antiquité voyait en eux le séjour de déités terrifiantes, la porte du royaume des morts. À travers la planète, les traditions persistant, les volcans furent, et sont parfois encore, le lieu d'offrandes diverses pour abjurer le mauvais sort. Combien de poulets connurent une fin atroce, dans la gueule béante d'un cratère brûlant ?
De tragédie en tragédie, les volcans engloutirent des civilisations, ruinèrent des peuples, causèrent la faim, la maladie : ils ont changé l'histoire des hommes établis sur leurs flancs. Destructeurs donc, mais fertilisants aussi. Car sur les anciennes coulées de laves, la nature n'a pas son pareil. Donneurs de vie, donneurs de mort, tels effectivement des dieux tout puissants…
En découvrant le volcanisme sous-marin, l'humanité a finalement compris que les volcans renouvellent sans cesse l'écorce de notre planète, formant ici des îles paradisiaques, là des chaînes où se déclinent à l'infini les formes les plus étranges, les plus beaux végétaux.
Sans eux, la Terre serait bien plate ! Et nous la parcourrions peut-être avec moins d'acharnement…

« De sa gueule noire et démesurée, il a vomi, de temps en temps, un flot brûlant de bitume qui, coulant sur ses pentes douces ou rapides, comblant des vallées, ensevelissant des villages, noyant des hommes comme un fleuve, est venu s'éteindre dans la mer en la refoulant devant lui. Ils ont fait des falaises, des montagnes, des ravins, ces flots lents, pâteux et rouges, devenus sombres en se durcissant, ils ont étendu, tout autour de l'immense volcan, un pays noir et bizarre, crevassé, bosselé, tortueux, invraisemblable, dessiné par le hasard des éruptions et la fantaisie effrayante des laves chaudes. »
Guy de Maupassant, La Vie Errante

Quelques notions de géologie
Sur la terre comme au ciel...
Catastrophes en série
Homo Vulcanicus
Voyages au coeur de la Terre
Aller plus haauut...

Réunion Les articles à lire

Voyage Réunion

Bons Plans Voyage

Services voyage