Les indiens d'Amérique du Nord

Indiens
d'Amérique du Nord

La conquête de l’Ouest

Les grandes plaines

Les Indiens des grandes plaines du centre de l’Amérique du Nord vont eux aussi subir les effets de l’extension des États-Unis. Arapahos, Blackfeet, Cheyennes sont au nord de cette zone. En descendant vers le sud, on trouve les peuples de langue Siouan : Sioux, puis les Arikaras, Wichitas, Comanches et Kiowas. Au Canada, sont implantés les Assiniboines.

Les Sioux sont nombreux à s’être sédentarisés près des Grands Lacs quand les Européens commencent leur avancée dans les terres américaines. Tous se retrouvent alors au cœur des grandes plaines où leur maîtrise des chevaux, introduits par les Espagnols, leur permet de chasser le bison et de suivre un mode de vie semi-nomade.

Leur confédération s’allie aux Arapahos et aux Cheyennes quand les pionniers états-uniens affluent en masse à partir du milieu du XIXe siècle. La guerre est inévitable, d’autant plus qu’une importante famine sévit dans les plaines en raison de la disparition progressive du bison. Ceux-ci sont en effet chassés à outrance par les cultivateurs comme par les employés qui installent voies de chemin de fer et lignes de télégraphe, de même que par des « sportifs » inspirés par leur modèle Buffalo Bill.

Menée par des chefs tels que les Sioux Sitting Bull et Crazy Horse, une longue guerre d’escarmouche débute. Les Indiens lancent d’innombrables attaques surprise sur les convois de pionniers, les forts, les fermes… Des batailles rangées comme celle de Little Bighorn tournent en leur faveur, mais cette dernière provoque un fort ressentiment dans la population de l’ensemble des États-Unis. La résistance des Indiens des plaines se terminera définitivement en 1890 lors du massacre de Wounded Knee.

Des sites et des musées

Head-Smashed-In
Un précipice où pendant des milliers d’années les Indiens des plaines faisaient chuter les bisons d’une hauteur de 10 à 18 mètres. Site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Avec centre d’interprétation.
Près de Fort Macleod, Alberta

Little Bighorn Battlefield National Monument
Le site de la fameuse bataille qui vit la victoire des Indiens des plaines unis sur le 7e régiment de cavalerie des États-Unis commandé par le lieutenant colonel Custer en 1876. Un mémorial se trouve sur place.
Little Bighorn Valley, Montana

Crazy Horse Memorial
Situé à proximité du mont Rushmore, ce monument sculpté dans la montagne des Black Hills représente le chef de guerre sioux Crazy Horse. À proximité se trouvent l'Indian Museum of North America et le Native American Cultural Center.
Crazy Horse, South Dakota

Custer State Park
Pour observer des bisons en liberté ! Le parc se trouve dans les Black Hills, montagnes sacrées pour les Sioux.
Custer, South Dakota

Wounded Knee Museum
Ce musée expose des documents racontant le massacre de Sioux à Wounded Knee Creek par le 7e de cavalerie en 1890.
Wall, South Dakota

Et aussi

Buffalo Nations Luxton Museum, Banff, Alberta
Blackfoot Crossing Historical Park, près de Calgary, Alberta
Royal Alberta Museum, Edmonton, Alberta
Shoshone Bannock Tribal Museum, Fort Hall, Idaho
Sacajawea Interpretive, Cultural, and Educational Center, Salmon, Idaho
Appaloosa Museum, Moscow, Idaho
Black Hawk State Historic Site, Rock Island, Illinois
Ninepipes Museum of Early Montana, Charlo, Montana
Refuge Office - National Bison Range, Moiese, Montana
Washita Battlefield National Historic Site, Cheyenne, Oklahoma
Standing Bear Park, Ponca City, Oklahoma
Comanche National Museum, Lawton, Oklahoma
Royal Saskatchewan Museum, Regina, Saskatchewan
Wanuskewin Heritage Park, Saskatoon, Saskatchewan
Museum of the Mountain Man, Pinedale, Wyoming

 
 

Le Nord-Ouest

La ruée vers l’ouest des « blancs » touche aussi les peuples du nord-ouest : Salishs, Shoshones ou Nez-Percés des plateaux, Haïdas, Chinooks ou Tilamooks des côtes du Pacifique… Parmi ces peuples qui ignorent les frontières entre les États-Unis et le Canada, plusieurs iront se réfugier dans ce dernier, tels une partie des Nez-Percés après leur lutte contre l’envahisseur états-unien dans les années 1870.

Des sites et des musées

Museum of Northern British Columbia
On peut y voir une belle collection. C’est l’un des nombreux lieux que la grande province de l’ouest canadien consacre à ses diverses populations autochtones.
Prince Rupert, British Columbia

Et aussi

Alaska Native Heritage Center, Anchorage, Alaska
U'mista Cultural Centre, Alert Bay, British Columbia
Ktunaxa Interpretive Centre, Cranbrook, British Columbia
Quw'utsun' Cultural & Conference Centre, Duncan, British Columbia
‘Ksan Historical Village & Museum, Hazelton, British Columbia
Secwepemc Museum & Heritage Park, Kamloops, British Columbia
Nk'Mip Desert Cultural Centre, Osoyoos, British Columbia
Haida Heritage Centre at Ḵaay Llnagaay, Skidegate, British Columbia
Squamish Lil'wat Cultural Centre, Whistler, British Columbia
Xats'ull Heritage Village, Williams Lake, British Columbia
Nez Perce National Historical Park, Lapwai, Idaho
Tamástslikt Cultural Institute, Pendleton, Oregon
Kalama Totem Poles, Kalama, Washington
Makah Cultural and Research Center, Neah Bay, Washington
Cathlapotle Plankhouse, Ridgefield National Wildlife Refuge, Washington
Dawson City Museum, Dawson City, Yukon
George Johnston Museum, Teslin, Yukon

 
 

Le Sud-Ouest

Au sud-ouest du continent, dans la zone géographique nommée Grand Bassin, les Pueblos, Hopis, Apaches et Navajos sont pendant un temps relativement préservés, malgré certains assauts, car ils vivent dans un semi désert.

La fin du XIXe siècle marquera cependant la fin de leur indépendance. Certains peuples ne se laissent pas faire. Les Apaches Chiricahua, Mescalero, Jicarilla, Lipan et Kiowa résistent en effet à la volonté des États-Unis de les cantonner dans des réserves. Leur chef de guerre Cochise donnera du fil à retordre aux États-uniens, ainsi que le franc-tireur Geronimo, lequel sera le dernier résistant armé à l’envahisseur jusqu’en 1886, date de sa capture.

Des sites et des musées

Monument Valley Navajo Tribal Park
De nombreux sites naturels et majestueux, lieux de mémoire et musées vous attendent dans la plus grande réserve indienne des États-Unis qui s’étend entre Arizona et Utah.
Navajo Parks
Navajo Tourism Department

Et aussi

Canyon de Chelly National Monument, Chinle, Arizona
Amerind Foundation, Dragoon, Arizona
Wupatki National Monument, Flagstaff, Arizona
Explore Navajo Interactive Museum, Glendale, Arizona
Heard Museum, Phoenix, Arizona
The Hopi Cultural Center, Second Mesa, Arizona
Navajo National Monument, Tonalea, Arizona
Navajo Museum, Window Rock, Arizona
Colorado History Museum, Denver, Colorado
Denver Art Museum, Denver, Colorado
Koshare Indian Kiva and Museum, La Junta, Colorado
Ute Indian Museum, Montrose, Colorado
Indian Pueblo Cultural Center, Albuquerque, New Mexico
Deming Luna Mimbres Museum, Deming, New Mexico
The Indian Arts Research Center, School of American Research, Santa Fe, New Mexico
Museum of Contemporary Native Arts, Santa Fe, New Mexico
Museum of Indian Arts & Culture, Santa Fe, New Mexico
Poeh Center, Santa Fe, New Mexico
Wheelwright Museum of the American Indian, Santa Fe, New Mexico
Autres sites au Nouveau Mexique : www.newmexico.org/native_america
Kwahadi Museum of the American Indian, Amarillo, Texas
The Tigua Indian Cultural Center, El Paso, Texas

 
 

La Californie

Pomos, Chumash… Si un certain nombre de peuples de Californie, dont une grande partie tiraient leurs ressources de la mer, ont réussi à survivre, d’autres ont totalement disparu. C’est le cas des Yanas qui eurent le mauvais goût d’être installés sur un tas d’or, au sens littéral du terme.

Des sites et des musées

California State Indian Museum
Ce musée présente les différents peuples autochtones de Californie. Un California Indian Heritage Center est en préparation à quelque distance de cet établissement.
Sacramento, California

Et aussi

Malki Museum, Banning, California
Barona Museum, Lakeside, California
The Antelope Valley Indian Museum, Lancaster, California
Southwest Museum of the American Indian, Autry National Center of the American West, Los Angeles, California
Tomo-Kahni State Historic Park - Kawaiisu Native American Village, Mojave Desert, California
Oakland Museum of California, Oakland, California
Agua Caliente Cultural Museum, Palm Springs, California
Indian Grinding Rock State Historic Park, Pine Grove, California

 
 

Illustration : The Silenced War Whoop. Charles Schreyvogel (1861-1912)
Source Wikipedia

Les articles à lire

Bons Plans Voyage