Don Ruiz et ses trois filles
Olivier Page et Bertrand Deschamps

L’imprévu arrive quand tout a été prévu. Il y avait trop de vacarme sous les fenêtres de notre hôtel de Cachi. Du coup, nous avons déguerpi à la campagne, au milieu de nulle part, pour loger dans une très belle hacienda (ici on dit finca) : la Finca La Paya. Un grand domaine verdoyant de plusieurs dizaines d’hectares de cultures, d’arbres fruitiers et de vignes, au cœur d’une zone dépeuplée, rocailleuse et quasi-désertique.

Rond comme un Gargantua argentin, édenté mais l’œil vif, Julio Ruiz Moreno nous reçoit avec quelques mots de français et nous raconte ses années d’études à Montpellier (1964), où il a appris le métier de viticulteur. Rangée au garage, sa vieille Peugeot 504 roule toujours malgré ses 17 ans de carrière.

Issu d’une famille de militaires de Buenos Aires, Don Ruiz est natif de Cafayate où ses grands-parents, des descendants de migrants andalous débarqués en Argentine vers 1700, avaient une propriété. De nombreuses photos attestent de sa jeunesse dorée, de ses relations brillantes et de son amitié avec Fangio, le pilote de légende. Attaché à son domaine, Don Ruiz y passe une retraite sereine en compagnie de sa femme (une historienne), de ses trois filles et de quelques salariés.

L’aînée, Virginia, 33 ans, est ingénieur agronome, spécialisée dans l’œnologie, comme son père. Magdalena, 32 ans, travaille dans le tourisme. Maria Julia, 27 ans, est historienne. Contrairement à ses deux autres sœurs qui se sont mariées dans la chapelle blanche de la Paya, Virginia est toujours célibataire. Elle veille sur son vieux père et gère l'important domaine viticole.

En 2012, le domaine de Don Ruiz produira des vins issus de nouveaux cépages expérimentaux : du Malbec et du Cabernet. Pourquoi ces cépages ? Virginia assure qu’ils sont plus faciles à élever et à produire car plus flexibles et adaptables aux conditions naturelles de la région. La nuit est maintenant tombée, et les orages continuent de gronder au loin. L'électricité ne sera pas rétablie avant quelques heures, et c'est à la lueur des flambeaux que le dîner est servi dans l'élégante salle à manger. Ambiance romantique du bout du monde dans un lieu hors du temps !

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Argentine Les articles à lire

Voyage Argentine

Bons Plans Voyage

Services voyage