El Camino francès, le chemin de Compostelle en Espagne

Palencia et León, voies romaines et chemin royal

Palencia et León, voies romaines et chemin royal
Anne-Marie Minvielle

Carrión de los Condes – Terradillos de Templiaros (26,7 km)

Bonne nouvelle, après l’abbaye de Benevivere, la solitude champêtre est garantie, mais « la route est longue, longue, longue… ». Pensez à la marche des légionnaires et des templiers sur ces terres sans fin du páramo ou au vin de Valdepeñas qui accompagne le cochon de lait ou l’agneau rôtis, spécialités de la Vieille Castille, cela peut aider ! Prier, chanter ou méditer permet d’atteindre Calzadilla de la Cueza (maisons en torchis), puis Terradillos.

Terradillos de Templiaros – El Burgo Ranero (30,1 km)

Encore une longue étape, droit vers les églises de style roman-mudéjar de Sahagún, le « Cluny espagnol », en province de León, pays de briques et de tuiles. À Calzada del Coto, une variante plus solitaire existe par la voie romaine, vers El Burgo Raneiro.

El Burgo Ranero – León (37,4 km)

On peut couper cette étape en s’arrêtant à Mansilla de las Mulas (remparts) ou à Villamoros, pour reprendre son souffle avant la traversée de la zone industrielle de León et arriver dans le centre historique (cathédrale, monastères, place du Grain, casa de Gaudi).

León – Villadangos del Páramo (19,8 km)

Le pèlerin repart d’un bon pied sur les traces des légionnaires et de sa vieille « copine », la N 120. On peut s’en éloigner à la Virgen del Camino (statues) en continuant plus agréablement sur un chemin balisé et ombragé de chênes, par Fresno, Chozas de Abajo, Villar de Mazariffe et rejoindre Villadangos.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage