Navarre et monts pyrénéens
Anne-Marie Minvielle

Préliminaire : Saint-Jean-Pied-de-Port-Roncesvalles (28 km)

Muni des renseignements recueillis à l’association Jacquaire de Saint-Jean-Pied-de-Port, on choisit l’un des trois itinéraires pour franchir les ports de Cize (1 344 mètres) vers Roncesvalles (Roncevaux) (920 mètres), ancien hospice et lieu des exploits du preux Roland (musée, collégiale).

Roncesvalles-Zubiri (21,8 km)

Marcher par les villages navarrais aux façades armoriées de Burguete, Espinal (église), et Zubiri (pont, gué) où vous vous réconforterez avec un pacharàn, apéritif anisé aux prunelles.

Zubiri-Pamplona (20,8 km)

Les sentiers ombragés de la vallée de l’Arga mènent au carrefour monumental de Trinidad de Arre pour pénétrer dans les faubourgs de la capitale navarraise. Pamplona (Pampelune) et ses ruelles colorées aux oriels en bois (cathédrale, musée des Beaux-Arts, saucisson chistorra et poulet chilindron) méritent bien quelques heures de visite.

Pamplona-Puente la Reina (24 km)

La plaine est dominée par la colline Del Perdón (780 mètres) où d’immenses pèlerins métalliques cheminent près des éoliennes face au panorama des Pyrénées. Elle environne les villages de Cizur Menor (églises), Uterga (blasons), Muruzábal (palais), Óbanos où sainte Félicie fut tuée par son frère, à son retour de Compostelle.
Croisant le chemin d’Arles venu de l’Aragon (GR 65.3), faites un saut jusqu’à la merveilleuse chapelle octogonale d’Euñate. Les monuments de Puente la Reina témoignent de cette bourgade tournée vers le Camino.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Espagne Les articles à lire

Voyage Espagne

Bons Plans Voyage

Services voyage