Au Kenya, sur la route des safaris

Nakuru, le royaume des rhinos

Nakuru, le royaume des rhinos
Sbo

Gigantesque cicatrice de l’écorce terrestre, la vallée du Rift s’étire du nord au sud du pays. Savane arborescente, forêt dense des montagnes, volcans éteints, lacs, plaines et collines, le berceau de l’Humanité, de tout temps terre de migration, foisonne de reliefs et de couleurs.

Au nord-ouest de Nairobi, 200 km² entièrement clôturés maintiennent à distance les éléphants et protègent la réintroduction du rhinocéros noir. Nakuru, le parc le plus vert et le plus arboré du Kenya abrite oiseaux à profusion, babouins chamailleurs et criards, rhinos blancs d’Afrique du Sud, girafes Rothschild importées, elles, du lac Baringo au nord du pays – on les appelle les chaussettes blanches –, petits phacochères aux allures préhistoriques et d’immenses troupeaux de buffles, les plus dangereux des animaux sauvages. Lions et léopards se prélassent dans les arbres quand au plus profond des bois vivent des pythons géants.

Enserré dans le parc en contrebas des plaines herbeuses, le lac alcalin est le lieu de prédilection des oiseaux, dont on dénombre de 400 à 500 variétés dont des pélicans et des marabouts. Il est menacé d’assèchement, et son niveau baisse d’année en année mais il attire encore énormément de flamands roses. Posés comme une nappe à l’écart de la colonie de pélicans, ils colorent le lac de bout en bout. Ne pas s’aventurer trop près du lac où la voiture risquerait de s’enliser. Et gare à la forêt d’euphorbes : le latex est extrêmement irritant.

Texte : Béatrice Leproux

Mise en ligne :

Kenya Les articles à lire

Voyage Kenya

Bons Plans Voyage

Services voyage