D’île en île, au nord de Göteborg

Les petits hommes rouges de Tanum

Les petits hommes rouges de Tanum
Anne-Marie Minvielle

Si vous en avez assez de la mer, des cris des oiseaux et des bateaux, c’est le moment de rentrer dans les terres. La route 163 longe d’immenses fermes, rouges bien sûr. Les gravures fascinantes de l’âge du bronze, autour du site forestier de Tanum, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, se trouvent facilement. Les panneaux des monuments historiques sont marqués d’un discret « quadrifolium » brun. La carte des nombreux sites de Tanum - il en existe plus de 600 avec quelque 10 000 figures - est sans doute nécessaire pour les préhistoriens, mais vous pourrez vous contenter des sites indiqués, parmi les plus beaux. Certains pétroglyphes ont été repeints en rouge par les archéologues pour une meilleure lisibilité. Beaucoup de bateaux, de scènes de chasse, d’amour, de mort… La vie, quoi, entre 1 800 et 500 av. J.-C..

À 2 km au sud de Tanumshede, le musée contemporain de Vitlycke l’explique de manière ludique avec une ferme de l’époque. Une grande dalle de 20 mètres de long, réunit 400 images et symboles. « Les jeunes mariés » s’embrassent à Vitlycke, non loin de scènes de funérailles et d’animaux. Les bateaux sont stylisés avec les membres de l’équipage. Cupules et pieds se retrouvent dans les autres sites.

Dans les environs, Aspeberget et Fossum sont à voir. Inutile de préciser qu’un grand nombre d’ouvrages sont consacrés aux multiples interprétations de ces figures connues dans le Bohuslän depuis des siècles. Elles sont pour la plupart parfaitement conservées et respectées. Seule la pollution actuelle les met en danger !

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Suède Les articles à lire

Voyage Suède

Bons Plans Voyage

Services voyage