D’île en île, au nord de Göteborg

Lysekil et la vie sous-marine

Lysekil et la vie sous-marine
Anne-Marie Minvielle

Et un ferry de plus : nous voici rendus à Lysekil, port de pêche du style « petit Dieppe »… Les silhouettes en tenue de plongée devant l’Oxygène Dykcenter nous conduisent tout droit à Daniel, plongeur dynamique. Le vent vient de l’océan ? Il fera beau demain. Il souffle de l’Angleterre ? Nuages et pluie... Mais qu’importe pour plonger. Initiation, équipement, randos en bateau, Daniel vous prend en main pour découvrir les beautés sous-marines. Et sinon, il ne vous restera plus qu’à les admirer à la Havets Hus, tout proche. Cet aquarium particulier mérite la visite pour son cheminement souterrain au milieu des poissons. Les amateurs de nature et de photo pousseront facilement jusqu’à l’extrême pointe nord de la petite ville, à Stångehuvud, pour capter l’éclairage changeant sur les granites rouges.

« Il y a seulement ainsi deux sites en Europe, Lysekil et Perros-Guirec », affirme notre hôte. Pourquoi pas ? Des réserves naturelles à la flore sauvage environnent Lysekil, face au joli port de pêche de Fiskebäckskil. Mais les bords des routes ne sont-ils pas déjà un vaste jardin ? Comment ne pas s’émerveiller devant l’églantine rose odorante ou la pensée Viola cornuta, bleue et jaune aux couleurs du drapeau suédois. On raconte que tout Suédois est un botaniste qui s’ignore, sans doute en hommage au naturaliste suédois Carl von Linné. S’il fait beau, en remontant vers le Nord, la réserve pour animaux de Norderns Ark est ouverte au public. On y recueille les animaux sauvages en perdition, pour le « meilleur de la nature », selon le modèle suédois.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Suède Les articles à lire

Voyage Suède

Bons Plans Voyage

Services voyage