D’île en île, au nord de Göteborg

Strömstad et les Koster

Strömstad et les Koster
Anne-Marie Minvielle

Ce sera notre dernière étape sur la côte ouest. L’accueil à Strömstad est des plus chaleureux et je découvrirai le bonheur d’une famille suédoise où les chères têtes blondes se regroupent autour de la table familiale. Strömstad est une ville de commerce et d’affaires. Ses hôtels modernes sont tournés résolument vers les conférences, séminaires et spas.

Il faut prendre le bateau (15 € A/R) pour les îles Koster pour retrouver les joies de la nature (horaires à l’office de tourisme sur le quai). Je m’arrête d’abord à Vettnett dans l’île Koster nord pour prendre les sentiers balisés à travers bois et rejoindre le bateau à Västra Bryggan. Un bac gratuit se commande depuis le quai en appuyant sur un simple bouton ! Pratique pour atteindre en face l’île Koster sud où un petit musée du sel explique la vie insulaire et le projet du futur parc national sur l’environnement marin, Kosterhavet. Une halte délicieuse à la cantine du port, donnant les restes d’un crabe-aïoli aux moineaux suédois, me redonne le pied marin. Le retour, en une heure de bateau, est l’un des plus beaux du voyage, à travers les innombrables rochers de l’archipel où l’on compte parfois une seule maison pour une île…

À Strömstad, de plus gros navires proposent le tour du fjord jusqu’en Norvège, mais le temps me manque et le retour se fait pressant. Bien entendu, ces étapes en Bohuslän peuvent s’intervertir suivant le temps disponible. Mais au fait, cela veut dire quoi « Bohuslän » ? Il provient du nom du château-fort, Bohus, construit par un roi norvégien au XIVe siècle sur la frontière méridionale de son royaume. On peut le voir, restauré par les Suédois, à Kungälv depuis la route vers Göteborg.

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Suède Les articles à lire

Voyage Suède

Bons Plans Voyage

Services voyage